Un appel urgent à l'opinion publique mondiale : Arrêtez la guerre avant qu'il ne soit trop tard !

 accueil   parlons clair   ukraine 

collectif Esprit Bandung, initiative Delphi pour la défense de la démocratie
le 2 juillet 2022

envoyer à un ami  recommander à un ami

 a guerre en Ukraine se poursuit, sans relâche depuis quatre mois maintenant, causant d'énormes pertes en vies humaines, la destruction tout aussi grande des biens du peuple ukrainien et de grands dommages à l'économie mondiale; cela affecte la vie de millions de personnes dans le monde entier en raison de l’inflation et de la crise énergétique, et accroît surtout constamment les tensions mondiales, ce qui a pour conséquence de pousser l'humanité au seuil d'une guerre nucléaire.

L'intervention militaire russe en Ukraine était une réponse évidente aux mesures prises par le régime de Kiev et ses milices armées d'extrême droite contre les Russes, la population russophone et les autres citoyens de l'Ukraine, à la non-application des accords de Minsk et à l'expansion agressive continue de l'OTAN à l'intérieur de l'ex-URSS.

Mais même si nous rejetons totalement les arguments russes et si nous acceptons pleinement les arguments des États-Unis et de l'OTAN concernant la crise ukrainienne, la réponse occidentale à l'intervention russe, qui consiste à armer massivement l'Ukraine et à imposer des sanctions sans précédent à la Russie, est totalement disproportionnée. Cette politique, qui n'aide pas les peuples d'Ukraine, comporte un risque très élevé de désastre nucléaire, écologique et socio-économique mondial.

La prolongation du conflit ukrainien augmente le risque d'une guerre nucléaire mondiale par accident, par erreur de calcul ou par provocation, et l'annihilation subséquente de l'humanité.

Il est manifestement impossible de relever les défis brûlants de notre époque, tels que le changement climatique, la faim et d'autres menaces existentielles pour l'humanité dans un tel climat d'hostilité internationale. Tous les progrès réalisés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale semblent être en jeu aujourd'hui, et le niveau de coopération entre les nations et les peuples s’est extrêmement dégradé en ce moment. La poursuite de ce conflit nous rapproche du point d'effondrement de la civilisation humaine, comme nous en a avertis le récent rapport des Nations unies (GAR2022 : Rapport d'évaluation globale sur la réduction des risques de catastrophes).

Les sanctions et contre-sanctions ont déjà eu des effets sociaux et économiques dévastateurs sur la majorité des pays du monde.

Il est désormais clair que toutes ces mesures ne peuvent pas aider l'Ukraine à gagner une guerre impossible à gagner dès le début. Elles contribuent à la mort et à la migration de la jeunesse ukrainienne et à la destruction de son pays.

C'est pourquoi nous considérons qu'il est de la plus haute urgence d'appeler à un cessez-le-feu immédiat et à l'ouverture de négociations, accompagnées de la levée des sanctions et de l'arrêt de l'armement de l'Ukraine.

Nous appelons l'opinion publique internationale, tous les mouvements sociaux, les intellectuels, les syndicats, les communautés religieuses et les gouvernements à agir fermement dans ce sens et à coordonner leurs efforts.

Il n'y a pas de tâche plus importante pour l'humanité aujourd'hui que d'arrêter notre descente vers une guerre mondiale ouverte et l'effondrement de la Civilisation !

Pour le collectif Esprit Bandung et l'initiative Delphi pour la défense de la démocratie (https://bandungspirit.org/ et http://www.defenddemocracy.press/)

Groupe de travail :

Isaac Bazié, Burkina Faso/Canada (Professeur, littérature comparée, études africaines, Université du Québec à Montréal, Canada)
Beatriz Bissio, Brésil/Uruguay (Professeur, Histoire, Sciences politiques, Université fédérale de Rio de Janeiro, Brésil)
Bruno Drweski, France/Pologne (Professeur, Géopolitique, Études de l'Europe centrale et orientale, INALCO Institut national des langues et civilisations, France)
Darwis Khudori, Indonésie/France (Professeur d'histoire, études orientales et asiatiques, Université Le Havre Normandie, France)
Dimitris Konstantakopoulos, Grèce (Journaliste et écrivain, Defend Democracy Press, Athènes, Grèce)
Manoranjan Mohanty, Inde (ancien professeur, Sciences politiques, études chinoises, Université de Delhi, Inde)
Yin Zhiguang, Chine/Royaume-Uni (Professeur, Sciences politiques, Relations internationales, Université Fudan, Shanghai, Chine)

Co-signé par : (liste disponible dans la version anglaise

La liste actualisée des cosignataires sera publiée périodiquement sur ce site. Si vous souhaitez ajouter votre signature, veuillez suivre ce lien

source : bandungspirit.org

 accueil    parlons clair    ukraine 

298 visiteurs ont lu cet article