LE FASCISME ISLAMOPHOBE MASSACRE EN NOUVELLE ZéLANDE

 accueil    polex 

Collectif Communiste Polex
publié le 21 mars 2019

envoyer à un ami  recommander à un ami

Brenton Harrison Tarrant, un australien de 28 ans, a tué 50 musulmans néo-zélandais dans les mosquées ou ils étaient rassemblés. Il l'a fait au nom de son idéologie, qu'il définit lui-même comme fasciste, dans un "manifeste" qu'il a publié dans les réseaux sociaux. Il a également publié une vidéo des meurtres filmés dans la mosquée. Ce crime odieux ne peut nous surprendre, ce n'est ni le premier ni le dernier du racisme fasciste, présent aujourd'hui comme hier dans le monde entier, y compris en Europe.

Notre première réaction, en tant que communistes convaincus que racisme et fascisme sont les pires ennemis de l'égalité entre les hommes et entre les peuples, est d'affirmer notre solidarité avec la Nation néo-zélandaise blessée, et les Musulmans meurtris de ce pays.

Mais ce crime odieux, comme le furent les attentats intégristes de Paris, a aussi une dimension française qui doit nous amener à appeler nos concitoyens à la vigilance.

Avant de passer à l'acte, le criminel de Christchurch a publié sur les réseaux sociaux un "manifeste" de 73 pages, intitulé "le Grand remplacement", évoquant "l'invasion de la France par les non-blancs", qu'il aurait constatée lors d'un voyage dans notre pays. Il reprend à son compte les écrits de l’écrivain français Renaud Camus sur "la disparition des peuples européens remplacés" par "des populations non-européennes immigrées". Nul n'ignore que cette thèse est propagée en France par divers idéologues d'extrême-droite, y compris dans des best-sellers.

  Cela montre bien la dangerosité de telles assertions contre Musulmans et migrants, boucs émissaires des difficultés sociales causées par le capitalisme: Elles peuvent devenir à tout instant une incitation au meurtre raciste. Il y a quelques semaines, des actes antisémites mineurs ont indigné a juste titre les citoyens français. Les dirigeants Macroniens et leurs idéologues médiatiques, démagogues électoralistes confirmés, ont alors gonflé l'événement, allant jusqu'à suggérer que l'antisionisme, une opinion politique parfaitement justifiée face à la colonisation israélienne, soit considéré en France comme un délit !! 

Les mêmes sont par contre restés pratiquement muets face au crime antimusulman de Nouvelle Zélande et ses inspirateurs français !! 

Deux poids, deux mesures qui n'honorent pas la France !

Le 21 mars 2019

 

 accueil    polex 

368 visiteurs ont lu cet article