Arrêt total des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite !

 accueil    palestine-moyenorient 

Vive le pcf
publié le 10 avril 2018

envoyer à un ami  recommander à un ami

Le président Macron a déployé le tapis rouge pour recevoir à Paris, au Louvre, le dictateur saoudien. Il s’est confondu en gestes de sympathie, d’amitié, en accolades avec le « prince ». Les objectifs étaient clairs : vendre encore des pans de France aux investisseurs pétro-milliardaires, gagner des contrats juteux pour les capitalistes français en Arabie. 19 protocoles d’accord, pour 14,6 milliards d’euros ont été signés.

Mais le prince fait lanterner Macron pour la signature définitive de ces contrats, jusqu’à une prochaine visite à Riyad.

Tout cela vaut bien un soutien politique français à la dictature, alliée historique de l’impérialisme américain au Moyen-Orient.

Peu importe que l’Arabie Saoudite soit le principal sponsor de l’idéologie religieuse obscurantiste wahabiste ou salafiste, y compris en France, dont se réclament les terroristes islamistes. Peu importe que les princes saoudiens aient financé et armé Daech en Syrie et en Irak. Peu importe que l’Arabie Saoudite agresse, en violation ouverte du droit international, l’Etat souverain du Yémen, bombarde et massacre son peuple.

Pour l’émissaire de l’ONU, la situation au Yémen est « catastrophique ». Pour un haut responsable de l’UNICEF: « Les enfants du Yémen souffrent de la plus grave crise humanitaire au monde… Il est important pour les responsables internes et externes de cette guerre, de réaliser que les milliards de dollars dépensés aujourd’hui peuvent être utilisés à des fins bien meilleures. Par exemple, pour l’éducation des enfants… »

La France de Sarkozy, Hollande et Macron est accusée, à juste titre, de complicité des crimes de guerre saoudiens au Yémen.

Elle livre pour plusieurs milliards d’euros par an (3,6 en 2014) d’armes de haute technologie et de destruction massive à l’Arabie Saoudite.

Cette semaine, les ministres Le Drian, Parly et Griveaux ont défendu le principe de ces ventes d’armes. Pour Griveaux : « ça ne veut pas dire qu’on ferme les yeux. – Pour restaurer l’influence de la France dans certaines zones du monde, c’est (ces ventes d’armes) un élément important de notre diplomatie. Notre industrie a aussi besoin de trouver des débouchés sur ces marchés ».

Quel cynisme ! Et Macron de se répandre en leçons de morale pour justifier l’implication de la France dans l’agression impérialiste contre la Syrie et l’engrenage de la guerre (voir notre déclaration) ).

Leur cohérence, c’est « le capitalisme qui porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » selon la célèbre phrase de Jean Jaurès.
Arrêt total des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite !

Source :vivelepcf.fr

 accueil    palestine-moyenorient 

368 visiteurs ont lu cet article