DéCLARATION DU SIXIèME CONGRèS DU PARTI COMMUNISTE DU MEXIQUE

 accueil    mouvement_communiste 

publié le 10 août 2018

envoyer à un ami  recommander à un ami

Les 3, 4 et 5 août, le VIe Congrès du Parti communiste du Mexique s'est tenu dans l'Ancienne école de Jurisprudence, dans le Centre Historique de Mexico, en présence de 190 camarades de 23 entités du pays, ainsi que la présence fraternelle du Parti communiste de Grèce, du Parti communiste de Cuba, du Parti communiste péruvien, du Parti communiste paraguayen, du Parti communiste du Venezuela, du Parti communiste des peuples d'Espagne, du Parti communiste du Salvador, de la Force Alternative Révolutionnaire Commune de Colombie et du Parti des communistes des états-Unis. Le Sixième Congrès du PCM a également reçu les salutations fraternelles de 41 partis communistes et ouvriers et autres organisations révolutionnaires de tous les continents.

Le 3 août, avant l'installation du VIe Congrès, s'est tenu le Séminaire international d'échange sur l'expérience des partis communistes et ouvriers dans le travail de masse.

L'installation des travaux a reçu les salutations fraternelles du Syndicat unique des travailleurs de l'industrie nucléaire, du Syndicat des travailleurs de l'Institut mexicain de technologie de l'eau, du Comité exécutif national démocratique du Syndicat national des travailleurs de l'éducation, du Mouvement Résistance des travailleurs de l'Institut mexicain de Sécurité Sociale, du Syndicat des travailleurs de la culture, ainsi que du Parti populaire socialiste du Mexique, du Parti populaire socialiste, du Parti populaire socialiste-APN, du Parti du Travail, du Front Populaire Révolutionnaire, ainsi que d'autres groupes syndicaux et sociaux.

A l'ordre du jour des débats figuraient le Rapport politique du Comité Central et les Thèses Politiques, les Thèses sur le travail de masse, les Thèses sur l'émancipation des femmes, les Thèses sur les peuples indigènes, la Réforme des statuts et l'élection du nouveau Comité Central.

Les objectifs établis par le Sixième Congrès, sous le slogan "Pour le pouvoir ouvrier et la révolution socialiste, renforcer le Parti communiste", sont les suivants :

  • Conformément au programme approuvé lors du Cinquième Congrès qui fait de la Révolution Socialiste l'objectif immédiat de la classe ouvrière, il est nécessaire de prendre des mesures pour accélérer le renforcement du PCM, du point de vue du renforcement de ses rangs et du point de vue de l'accroissement de son influence. Nous voulons souligner que par accroissement, nous n'entendons pas en faire un parti de masse, mais un parti de cadres forts, non pas un parti d'affiliés mais un parti de militants, non pas un parti mouvementiste mais une organisation d'organisations.
  • Le PCM doit porter son activité à un nouveau stade, parce que pendant toute la période précédente, l'essentiel était d'assurer l'existence du Parti, son caractère de classe, de défendre ses caractéristiques marxistes-léninistes, son identité communiste et internationaliste, ce qui nous a en quelque sorte conduit à concentrer la plupart de nos efforts sur la vie interne, mais aujourd'hui, nous avons pratiquement achevé la réorganisation et le Parti communiste doit déployer son intervention parmi les masses, c'est-à-dire parmi la classe ouvrière et les travailleurs dans leur ensemble, et parmi ses alliés, les secteurs populaires. Nous voulons souligner que le centre de l'activité du PCM est la classe ouvrière, le prolétariat, et que tant que nous y prendrons racine, il sera possible de développer l'alliance sociale de la classe ouvrière et des secteurs populaires.
  • Aujourd'hui, le Parti a développé sa présence dans la plupart des entités du pays, et dans un pourcentage significatif des zones que nous jugeons stratégiques, en raison de la concentration des travailleurs industriels, de sorte qu'il est objectivement possible de renforcer le Parti et son intervention massive parmi le prolétariat.

Le Sixième Congrès a évalué les changements en cours dans le système impérialiste, la perte des positions de l'impérialisme américain et la montée du capital chinois, et le conflit sur la primauté, les rivalités inter-impérialistes qui accentuent le risque d'une guerre généralisée. Nous avons également évalué la très faible reprise de l'économie capitaliste qui a suivi la crise de surproduction et de suraccumulation, ainsi que l'agression des monopoles pour dévaloriser la force de travail et frapper avec des mesures barbares les droits syndicaux et sociaux et les conquêtes des travailleurs du monde.

Le Sixième Congrès du PCM a confirmé la position précédemment adoptée sur la caractérisation de la nouvelle sociale-démocratie et du gouvernement élu d'Andrés Manuel López Obrador, inscrit dans le courant protectionniste du capitalisme, avec le soutien de tous les monopoles, avec la tâche de recomposer la domination et d'assurer la dictature de classe sur les travailleurs et les secteurs populaires, pour assurer le profit, l'accumulation, le capitalisme, de sorte que le PCM réfute le sophisme d'un gouvernement de gauche, parce qu'il s'agit clairement d'une administration anti-travailleurs, anti-populaire. Nous, communistes, nous demanderons aux travailleurs de ne pas faire confiance à un tel gouvernement, de ne pas se faire d'illusions, de le combattre sans relâche et sans pause. Nous renforcerons la lutte contre l'ALENA, contre les Zones économiques Spéciales, pour renverser la réforme du travail, contre le travail précaire et sans droits, pour l'augmentation des salaires et la récupération du pouvoir d'achat, contre la privatisation de la sécurité sociale, pour le respect des droits des travailleurs immigrés, pour le respect des terres et territoires des peuples indigènes, pour les droits et l'émancipation des travailleuses. Il est clair que López Obrador est attaché aux monopoles, et nous à la classe ouvrière, l'affrontement est donc inévitable.

Le VIe Congrès du PCM a réaffirmé la lutte pour le socialisme-communisme comme moyen de résoudre les problèmes qui affligent le Mexique et le monde. Face aux limites du capitalisme et de la barbarie, il est nécessaire et urgent de mettre fin à l'exploitation, et la seule alternative est le pouvoir ouvrier, la socialisation des moyens de production concentrés et la planification centrale de l'économie.

Sous la direction de son VIe Congrès, le Parti communiste du Mexique va déployer une intervention pour organiser massivement la classe ouvrière et les secteurs populaires, en développant un ensemble d'initiatives dans cette direction, avec des drapeaux anticapitalistes et antimonopoles.

Le PCM est le parti de la classe ouvrière, le parti de l'émancipation des femmes, le parti de la jeunesse ouvrière et son idéologie inaliénable est le marxisme-léninisme.

Le VIe Congrès a aussi marqué le début des commémorations du centenaire de la fondation de l'Internationale Communiste et de sa Section mexicaine, le PCM (septembre-novembre 1919) ainsi que du 25ème anniversaire du processus de réorganisation du PCM, entamé le 20 novembre 1994. Nous sommes fiers de l'histoire du communisme dans notre pays qui a nourri ses rangs avec Sen Katayama, Mikhaïl Borodin, Julio Antonio Mella, David Alfaro Siqueiros, Diego Rivera, Frida Kalho, Tina Modotti, José Guadalupe Rodríguez, Farabundo Martí, Gustavo Machado, Cesar Augusto Sandino, Rubén Jaramillo, Dionisio Encina, Mónico Rodríguez, et tant d'autres camarades exemplaires.

Pour les années suivantes, un Comité Central a été élu, dont la majorité des membres sont des travailleurs, avec une moyenne d'âge de 35 ans, et le nombre de femmes a considérablement augmenté. Lors de sa première session plénière, le VIe Comité Central a élu les camarades Pavel Blanco Cabrera comme Premier Secrétaire et Diego Torres comme Deuxième Secrétaire. Les camarades Marco Vinicio Dávila, Omar Cota, Kimberly Ruiz, Alfredo Valles et Julio Cota, Héctor Maravillo et Ángel Chávez ont été élus au Bureau politique.

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !
Le VIe Congrès du Parti communiste du Mexique

Source :Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF

 

 accueil    mouvement_communiste 

264 visiteurs ont lu cet article