10 septembre : Nous l’avons organisée et ce fut un grand succès !

 accueil    debat_polex 

Charles Hoareau (ANC)
publié le 16 septembre 2020

envoyer à un ami  recommander à un ami

chers et chères camarades
Comme vous l’avez peut-être vu sur les réseaux sociaux, la fête de l’ANC a été un grand succès dans un cadre de détente et de lutte tout à fait adéquat, celui de l’usine SCOP-TI :

Succès par la participation de plusieurs centaines de personnes diverses par l’âge (les jeunes y étant majoritaires), la profession et l’origine.

Succès par la participation des organisations représentées (LO, FI, JC, PCRF, CGT, Mouvement de la paix, PG, FUIQP…) ainsi que les associations locales

Succès aussi de l’espace international avec ses stands et ses délégations (Palestine, Algérie, Yémen, Bolivie, Corée, Liban, Mali…) sans compter celles qui, ne pouvant pas venir ont tenu à s’excuser et nous souhaiter plein succès (Cuba, Venezuela, KKE…)

Important aussi de signaler les interventions des secteurs en lutte (santé, SAD, Marseillaise, Centrale de Gardanne, Comité chômeurs, Grande distribution…)

Il est important de souligner aussi la grande qualité du débat qui lançait notre campagne « Plus un soldat français en Afrique » et qui a d’ailleurs débordé sur les luttes contres les impérialismes en particulier avec les interventions des camarades boliviens et coréens. Nous nous nous attachons à d’ailleurs retranscrire tout cela sur différents supports.

A noter aussi l’engagement plus grand que nous avons ressenti pour la campagne de libération de Georges Ibrahim Abdallah, notre président d’honneur qui entre dans sa 37ème année de détention

Enfin réussite aussi d’un point de vue musical avec les groupes qui sont intervenus et les animations enfants qui ont été fort appréciées.

Il nous reste maintenant à s’appuyer sur ce tremplin pour continuer et décliner dans chaque région ce qui a été lancé ce 12 septembre :

Il y a tout d’abord La marche pour l’emploi et la dignité, initiée au départ par la CGT 13 et regroupant aujourd’hui un nombre grandissant d’organisations de la CGT (UD et fédés) tandis que la direction confédérale, non seulement l’ignore mais pire tente de la mettre en opposition avec la marche des sans-papiers qui est prévue d’arriver le même jour, le 17 octobre à Paris.

Au vu du séisme social sur l’emploi qui est en cours l’ANC, pour le moment seule en tant qu’organisation politique, a décidé de s’investir à fond dans le soutien et la mobilisation pour cette marche. A titre d’exemple, 3 déclarations et tracts actuellement diffusés localement et peuvent être repris ailleurs. Un tract d’appel à la manif nationale du 17 octobre est en cours d’élaboration.

Localement, les membres de l’ANC ne peuvent ils pas être moteurs d’initiatives s’inscrivant dans le cadre de la marche, initiatives s’inscrivant dans le cadre de ce qui est prévu dans diverses régions ou à pour combler le vide sur cette question ?

Une marche pour l’emploi est un levier puissant de mobilisation et de conscientisation : à nous de nous en saisir sous une forme ou une autre.

Il y a notre campagne Plus un soldat français en Afrique. Au-delà du meeting du 10 octobre à Paris, pour lequel on mobilise ainsi que nos camarades africaines et africains, pourquoi ne pas essayer de reproduire cette initiative ailleurs ?

On sait désormais que nous pouvons nous appuyer sur la Plateforme panafricaine (regroupement d’associations africaines) qui est prête à s’engager avec nous. On a du matériel (tracts, affiches et intervention faite au nom de l’ANC et de Polex le 12 septembre) il suffit d’une salle de bar ou d’un local associatif et le bureau national est prêt à aider à la réussite des initiatives qui se tiendront.

Il y a enfin notre bataille pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah qui entre dans sa 37ème année de rétention arbitraire. Nous voulons et pouvons cette année faire beaucoup plus fort pour la manif nationale à Lannemezan où il est détenu, le 24 octobre, jour anniversaire de son arrestation.

Là aussi nous avons des affiches, banderoles, tee-shirts pour aider à la mobilisation : on compte sur vous pour s’inscrire et faire inscrire, celles et ceux qui ne peuvent pas venir pouvant aider financièrement.

D’ores et déjà sont prévus, un bus au départ de Paris et un au départ de Marseille, mais ce n’est évidemment pas limitatif.

Voilà et à bientôt donc sur les chemins de la lutte !

 

 accueil    debat_polex 

40 visiteurs ont lu cet article