chapeau aux cubains et à leurs dirigeants

 

Les dirigeants des USA ont cru qie l'heure était venue de désastabilisé l'ile qui leur résiste depuis plus de 60 ans en se servant une fois de plus des conséquences de teurs mrnées criminelles. Bîen mal leur en a pris : souhaitant une réponse policière ils ont eu une répponse populaire! Nous publions ci dessous trois articles à ce sujet.
le 16 juillet 2021

envoyer à un ami  recommander à un ami

A bas le blocus !

c’est le slogan que nous pourrions crier avec force pour soutenir Cuba.

Ce dimanche 11 juillet, des personnes ont manifesté à Cuba pour exprimer un mécontentement face aux difficultés vécues.

Mais si certaines étaient sincères dans leur expression, d’autres téléguidées par le puissant voisin états-uniens ont voulu en faire une manifestation contre les institutions et le gouvernement de Cuba.

Les médias occidentaux et les réseaux sociaux, bien alimentés pour propager des contre-vérités sur Cuba, n’ont retenu que les cris de quelques uns qui clamaient : « A bas la dictature ! ».

Avec même des manipulations grossières montrant une manifestation comme étant à La Havane alors que c’était à Buenos Aires après la victoire de l’Argentine contre le Brésil dans la Copa America de football !

Le Président Miguel Diaz-Canel s’est aussitôt rendu sur place, à San Antonio de Los Baños au sud de La Havane, pour dialoguer avec ces manifestants, et échanger sur les causes réelles des difficultés rencontrées. Il a aussi appelé les cubaines et cubains à descendre dans la rue pour contrer cette manipulation et défendre leurs acquis et la Révolution, ce qu’ils et elles ont fait en très grand nombre, ne voulant pas laisser la rue à ces soi-disant contre-révolutionnaires, dont certains, des délinquants, en ont profité pour dévaster et piller des magasins…

Le Président s’est ensuite exprimé à la télévision pour détailler cet événement et expliquer qu’il comprenait les problèmes rencontrés par la population, mais que c’est bien tous ensemble qu’ils pourront en venir à bout.

Cuba doit faire face au renforcement du blocus imposé par les Etats-Unis, qui bloque l’approvisionnement en nourriture, en médicaments, en matériels pour réparer les centrales électriques, et en carburant pour les faire fonctionner, entrainant des coupures d’électricité.

Les freins aux exportations et la chute du tourisme causée par la pandémie entrainent une importante baisse de liquidités pour acquérir les biens nécessaires afin de satisfaire les besoins des habitants.

L’objectif du blocus est bien d’asphyxier l’économie cubaine pour ensuite faire se révolter la population contre ses gouvernants.

Le Président a lancé un défi aux Etats-Unis qui voulait leur donner des leçons de modération sur le maintien de l’ordre publique : « Levez le blocus et vous verrez de quoi est capable le peuple cubain ! ».

Pour faire face à la pandémie du covid-19, et malgré ces difficultés, Cuba a pu développer 5 vaccins, sachant que l’ile n’aurait pas les moyens d’en acquérir, ou qu’on ne lui en vendrait pas.. L’un d’eux, Abdala, vient de recevoir la validation officielle, et l’objectif est d’avoir, d’ici fin août, vacciné 70% de la population, ce qui est unique en Amérique Latine, si ce n’est dans le monde.

Nous devons encore plus être au côté de Cuba et de ses habitants pour apporter notre aide et les accompagner pour sortir de cette situation.

Michel Humbert  Association Cuba Coopération France

Les Etats-Unis parrains du terrorisme

Maurice Lemoine taxe le blocus contre Cuba de terrorisme d’État et propose à la « communauté internationale d’inclure les États-Unis dans la liste des pays parrains du terrorisme ». Dans un interview à Prensa Latina, le journaliste et écrivain français Maurice Lemoine, a qualifié de terrorisme d’État la politique de blocus économique et commercial menée depuis plus de 60 ans par les différents présidents des États-Unis contre Cuba.

Les Etats-Unis parrains du terrorisme

Il a rappelé que c’est le sous-secrétaire d’État Lester D. Mallory qui a présenté, en avril 1960, un mémorandum pour imposer un embargo contre Cuba « refusant tout financement et livraison à Cuba, ce qui réduirait les revenus en espèces et salaires réels, provoquerait la faim, le désespoir et le renversement du gouvernement ».

Dans le même temps, il a souligné que la justification utilisée pour mener à bien cette mesure dure était que « la majorité des Cubains soutiennent Castro, donc la seule façon de dissocier le soutien interne est de provoquer le désenchantement et le découragement par l’insatisfaction et la pénurie économiques ».

« Cette même année 1960, l’administration Dwight D. Eisenhower a institué un embargo contre l’île et le 3 février 1962, par décret 34/47, le président John F. Kennedy a décrété un blocus total de Cuba », a indiqué Maurice Lemoine, « et à partir de ce moment tous les présidents qui se sont succédé à la Maison Blanche l’ont maintenu jusqu’à présent », a-t-il ajouté.

Pour Maurice Lemoine, « le blocus n’est pas seulement un crime contre la vie des Cubains, mais en raison de sa nature extraterritoriale, il constitue une insulte et une attaque contre la communauté internationale », c’est pourquoi il peut très bien être défini comme « terrorisme d’État » ainsi que « les mesures coercitives unilatérales tout aussi infâmes visant à renverser le gouvernement vénézuélien ».

De plus, et bien qu’il ait causé « de grandes et injustes souffrances », le blocus « n’a pas réussi à mettre fin au gouvernement révolutionnaire, d’abord avec Fidel Castro, puis Raúl Casto et maintenant Miguel Díaz-Canel, ni avec la dignité du peuple cubain », dit-il.

Pour toutes ces raisons, l’expert de l’Amérique latine et des Caraïbes s’est demandé s’il ne serait pas approprié que « la communauté internationale inclue les États-Unis dans la liste des pays parrains du terrorisme ».

source : frances.prensa-latina.cu

Cuba vaincra ! Déclaration conjointe des partis communistes et ouvriers

Dans une déclaration commune, plus de 60 partis communistes et ouvriers expriment leur solidarité à Cuba, dénonçant la provocation orchestrée par les États-Unis et les groupes contre-révolutionnaires:

Les partis communistes et ouvriers dénoncent les provocations orchestrées et les actes de sape des groupes contre-révolutionnaires à Cuba et à l'étranger, qui tentent de créer une image de déstabilisation pour justifier l'intervention impérialiste contre Cuba et son peuple, en utilisant les problèmes causés par le renforcement du blocus criminel des Etats-Unis, aggravé dans le contexte de la pandémie du COVID-19.

Nous dénonçons la politique des Etats-Unis et de leurs alliés qui, depuis plus de 60 ans, intensifient le blocus inacceptable et criminel au mépris des résolutions de l'Assemblée générale de l'ONU, incluent Cuba dans la liste des "Etats sponsors du terrorisme" de manière arbitraire et unilatérale, et instiguent tous les groupes mercenaires aventuristes contre Cuba et son peuple. Nous réitérons notre entière solidarité avec le peuple, le Parti communiste et le gouvernement de Cuba, contre toutes les attaques impérialistes contre la souveraineté de Cuba et les droits de son peuple.

Bas les pattes à Cuba !

Levez immédiatement le blocus américain et arrêtez toute forme d'intervention impérialiste dès maintenant !

Parti communiste d'Albanie
Parti communiste d'Arménie
Parti communiste d'Australie
Parti du travail d'Autriche
Parti communiste du Bangladesh
Parti communiste de Belgique
Parti communiste brésilien
Parti communiste du Brésil
Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste du Canada
Parti communiste de Bohème et Moravie
Parti socialiste ouvrier de Croatie
Parti communiste de Cuba
Parti communiste du Danemark
Parti communiste de Finlande
Parti communiste français
Parti communiste allemand
Parti communiste de Grèce
Parti des travailleurs hongrois
Parti communiste de l'Inde (marxiste)
Parti communiste de l'Inde
Parti communiste irakien
Parti Tudeh d'Iran
Parti des travailleurs d'Irlande
Parti communiste d'Irlande
Parti communiste (Italie)
Mouvement socialiste du Kazakhstan
Parti communiste du Luxembourg
Parti communiste du Mexique
Parti socialiste populaire du Mexique
Nouveau parti communiste des Pays-Bas
Parti communiste de Norvège
Parti communiste du Pakistan
Parti du peuple palestinien
Parti communiste paraguayen
Parti communiste de Pologne
Parti communiste portugais
Parti socialiste roumain
Parti communiste ouvrier russe
Parti communiste de la Fédération de Russie
Parti communiste de l'Union soviétique PCU-CPSU
Nouveau parti communiste de Yougoslavie
Communiste de Serbie
Parti communiste sud-africain
Parti communiste d'Espagne
Parti communiste des travailleurs d'Espagne
Parti Communiste des Peuples d'Espagne
Communistes de Catalogne
Parti communiste du Sri Lanka
Parti communiste syrien - unifié
Parti communiste de Turquie
Parti communiste d'Ukraine
Union des Communistes d'Ukraine
Parti communiste des Etats-Unis
Parti communiste du Venezuela
Autres partis
Pôle de renaissance communiste en France
Front Communiste (Italie)
JVP Sri Lanka
Parti communiste suisse
La déclaration est ouverte à d'autres soutiens !

source : idcommunism.com

 accueil    cuba 

24 visiteurs ont lu cet article