Inde, élections régionales : Un échec pour Modi

 accueil    chine    inde 

auteur commentaire
publié le 26 janvier 2021

envoyer à un ami  recommander à un ami

des élections régionales se sont tenues dans cinq régions : Bengale-Occidental (est), Assam (nord-est), Tamil Nadu (sud-est), Kerala (sud-ouest) et le territoire de Pondichéry (sud-est).

Ces élections ont concerné 175 millions de personnes. Elles se sont déroulées dans une situation sociale et sanitaire particulièrement difficile. Au plan social, les luttes massives de la paysannerie contre des politiques liquidant la garantie des prix agricoles au profit des négociants contre les petits paysans, ont mobilisé des centaines de milliers de manifestants pendant des semaines avec des blocages d’axes routiers et de villes entières. Des grèves ouvrières ont aussi fortement marqué cette période, de même que des luttes démocratiques pour refuser la politique ségrégationniste du gouvernement nationaliste du parti BJP de Modi vis-à-vis des musulmans indiens. À cette situation s’est ajouté la crise sanitaire liée au COVID19 et qui met en lumière l’état de délabrement du système médical du pays.
Les résultats de ces élections sont donc intéressants pour suivre l’évolution politique du pays. Le BJP de Modi (parti nationaliste hindou) avait voulu en faire un test de sa popularité et lui et son parti n’ont pas ménagé leur peine ni les ressources de l’appareil d’état pour faire campagne. Au bilan, c’est un échec de ce parti. C’est vrai au Bengale occidental où il avait comme objectif de renverser la majorité appartenant au parti du Congrès et où il perd des voix. C’est vrai au Kérala où la majorité constituée par les partis communistes progresse en voix et en siège tandis que le BJP n’y est plus représenté. Dans les trois autres régions, excepté l’Assam où le BJP est resté au pouvoir, ce sont des alliances locales qui l’emportent sans le BJP.
Ces résultats traduisent l’échec du BJP à s’implanter au-delà des régions fortement hindouiste et le rejet relatif de la politique du gouvernement Modi. Le Bureau Politique du Parti Communiste (marxiste) voit dans ces résultats la possibilité de: « renforcer les mouvements populaires et les luttes dans le pays pour sauvegarder le caractère démocratique laïque de la République indienne et pour améliorer considérablement les conditions de vie de la population ».

Source : sitecommunistes.org

 accueil    chine    inde 

48 visiteurs ont lu cet article