INSURRECTIONS EN GUADELOUPE, EN MARTINIQUE ET AU SAHEL EN AVANT POUR L’INDEPENDANCE DES COLONIES ET NEOCOLONIES FRANÇAISES !

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

le 5 décembre 2021

depuis le 20 novembre 2021 certaines colonies et néocolonies françaises sont au-devant de l’actualité dans les presses mondiales. On lit en revue de presse : « Nouvelle nuit agitée en Guadeloupe. Malgré le couvre-feu imposé par la préfecture, l'île a été le théâtre de pillages et d'incendies lors de laquelle des policiers et gendarmes ont été visés par des tirs. Des pharmacies et des commerces de téléphonies ont notamment été visés pendant la nuit, qui s'est soldée par 29 interpellations. Les principaux axes bloqués. La mobilisation des opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire des personnels soignants, lancée il y a cinq jours par un collectif d'organisations syndicales et citoyennes, a tourné à la violence sur l'île depuis deux jours » (Les Echos, 20 nov. 2021 à 16h).

« En Martinique, de nombreux incidents ont lieu, en protestation contre le pass sanitaire. En Guadeloupe, dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 novembre, des barricades sont toujours dressées. Les manifestants campent sur leur position. "Cela ne va pas s'arrêter parce que l'on souffre trop", confie un jeune homme. "La première cause c'est l'eau et la vie chère et après le vaccin", précise un second. A 200 km de là, en Martinique, les revendications sont similaires, avec les mêmes airs de champ de bataille. Face aux barrages qui se multiplient, une partie de la population se dit excédée. "Ce matin, les blocages sont de pire en pire et je trouve inadmissible qu'ils bloquent la population comme ça", confie Lois, un chauffeur de bus. Voitures incendiées, pillages... Des affrontements ont fait 12 blessés parmi les forces de l'ordre dans la nuit ", Bertrand Cambussy, porte-parole de l'intersyndicale CSTM. » (A. Brogat, M. De Chalvron, V. Huon - France 2 ; France Télévisions 25/11/2021 à 10h).

« Au Burkina Faso, la colère des populations bloque Barkhane. - Un convoi logistique de l’armée française est arrêté depuis quatre jours au nord du pays par des habitants lassés des violences exercées par les djihadistes. Des officiers de l’armée burkinabé patrouillent, samedi, près d’un véhicule blindé français stationné à Kaya, au centre du Burkina Faso (Olympia de Maismont/AFP).
-Enfer logistique et sentiment antifrançais ont stoppé une colonne de l’opération Barkhane. Un convoi de l’armée française était toujours à l’arrêt, mardi, près de Kaya, au centre du Burkina Faso. Parti de Côte d’Ivoire, les 90 véhicules et la centaine de militaires doivent rejoindre la base de Gao, au Mali, via le Niger, et la ravitailler notamment en pièces détachées » (Tanguy Berthemet et Nicolas Barotte Le Figaro ; 23/11/2021 à 18:04). « Burkina : ce que dit le blocage du convoi militaire français à Kaya - Après le Mali et le Niger, l’hostilité à la présence militaire au Sahel s’exprime au Faso, forçant un convoi de l’opération Barkhane à se replier.
Dans plusieurs villes du nord et de l'est du pays, des tentatives de regroupement contre l'éventuel passage du convoi militaire français ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène, selon des sources locales (AFP Par notre correspondante à Ouagadougou, Agnès Faivre»). Partout, ça grogne. Partout, dans l’empire colonial et néocolonial français, des colonies françaises, telles la Guadeloupe, la Martinique, dans les néo-colonies françaises, telles les pays du Sahel, ça se soulève, ça s’insurge. Oui, les prétextes peuvent être variés. Pour les Colonies des Antilles, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est l’obligation vaccinale. Et le Cri de cœur des insurgés dans ces colonies, Guadeloupe, comme Martinique, terre d’Aimé Césaire c’est « nous voulons vivre chez nous ». Autrement dit, nous voulons être indépendants. Au Sahel c’est l’insurrection contre la sale guerre coloniale que mène la France contre ces pays. On peut aller jusqu’à parler de la Nouvelle Calédonie dans le Pacifique.

Toutes ces insurrections n’ont qu’un but : se débarrasser de la tutelle coloniale française. La France, l’une des pires puissances coloniales, l’une des plus cruelles de tous les temps.

source ; la Flamme N° 429, organe du Parti Communiste du Bénin

colonies françaises

 accueil   colonies françaises   sommaire 

291 visiteurs ont lu cet article