Quand l'irrationnel est à la mode

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

le 9 août 2021

on sait depuis longtemps que les mentalités d'un peuple a un moment donné ne sont pas seulement déterminées par l'analyse rationnelle de chacun, mais découlent des réflexes de classe, pas toujours raisonnés, mais aussi des pressions idéologiques éxercées par l'Etat national et tous ses appendices médiatiques, et par l'Impérialisme dominant et ses divers canaux de formatage des idées. En ce sens, la période de crise multiforme actuelle, sociale, politique, morale, ne cesse de se manifester par une crise des mentalités, envahies de plus en plus par le biais des médias de billevesées réactionnaires, camouflées en allégeance niaise au tout-technologique sous prétexte de modernisme, à un "écologisme" ultra-libéral ressuscitant le Pétainisme (" retour à la terre, aux vraies valeurs du terroir", etc ) : en fait, c'est un déferlement organisé des dogmes idéologiques du Capitalisme, la liberté d'entreprendre promue en vertu cardinale, au détriment de l'égalité sociale et meme politique. Dans l'air du temps francais de 2021, le suivisme a l'égard du grand frére étatsunien, qui se traduit depuis longtemps par les modes vestimentaires, musicales, et par l'invasion au sein du parler quotidien des Francais d'une langue " anglaise" qui n'est plus celle de Shakespeare, mais son avatar fabrique par les "traders" de Wall Street, et les "cerveaux" de la Silicon Valley. Une invasion qui n'est plus du tout limitée aux vocables qui n'existent pas en francais, le snobisme actuel, pas réservé aux beaux quartiers, consistant à jargonner globish le moindre slogan publicitaire, jusques et y compris au ridicule: le pastis Ricard, le plus historiquement franchouillard des apéritifs français vient à son tour de lancer une pub " THE BEST ONE " ! Une mode qui n'a rien d'anodin, cette implosion de la langue nationale signifie la reddition de la Nation, née de 1793 et 1944, devant les "valeurs " de l'impérialisme occidental majeur. Car les inflexions de la langue sont toujours des vecteurs des mutations de l'idéologie.

La plupart de ces intrusions idéologiques nées de l'Impérilisme ajoutent aux mentalités populaires des nouveautés irrationnelles et régressives, qui subvertissant des idées progressistes héritées du passé, sous les horipeaux de la modernité.
Ainsi, ce discours racialiste venu des USA, ce pays né d'une colonisation qui extermina ses indigénes, et qui prétend supplanter aujourd'hui l'antiracisme né dans la France des Lumiéres au Xviiiieme siecle, incarné par la Révolution française, premiére à abolir l'esclavage en 1793.

Ainsi aussi, ce " féminisme" à la " ME TOO " qui réduit les hommes à des violeurs, et les femmes à des victimes, oubliant que certaines depuis la Préhistoire savent monnayer leurs attraits sexuels, qui veut faire oublier que la Nation francaise est depuis des siécles à l'avant-garde des progrés en matiéres d'égalité entre les sexes: de l'invention du divorce légal par la Révolution de 1789, à la multiplication des emplois féminins au XXeme siecle, seul moyen d'assurer une certaine autonomie de la femme au sein du couple. Tout cela au travers de luttes souvent liées au mouvement ouvrier: Qui sait encore que le jeune PCF présenta dés 1920 des candidates aux élections, alors que les femmes de France ne seront électrices qu'en 1946, grâce à la défaite nazie et au CNR ( alors que De Gaulle y était opposé, contrairement à la légende Gaullienne ) ?

Durant toute l'aprés-guerre ( baptisée Guerre Froide par Churchill ) les luttes féministes pour l'égalité étaient inspirées par les réalisations des pays socialistes, dont l'URSS, en la matiére. Valentina Terechkova, premiére femme dans l'espace en 1963 était soviétique, et sa mission avait un objectif symbolique qui ne plut guére aux États Unis, ni aux ligues féministes US ( cf l'article du Monde diplomatique de juillet 2021 ).
En tout cas, ce néo-féminisme né aux USA qui déferle aujourd'hui en Europe a largement abandonné le terrain des luttes pour l'égalité entre hommes et femmes, différents mais égaux en droits, pour une remise en question de la notion de genre. Partant du constat que masculinité et féminité sont largement modelées par la société, les féministes new-look en arrivent meme à nier la réalité physique de la différenciation sexuelle, et à susciter chez des adolescents l'idée saugrenue de choisir le changement de sexe, grâce à une intervention médicale ! Au risque de créér de véritables traumatismes identitaires pour la vie !

LGBT promus en nouveaux damnés de la Terre, virulentes identitaires plutôt que revendications matérielles : on comprend que ces bouffées d'irrationnel insufflées dans nos mentalités aient une vertu majeure pour nos communiquants libéraux qui les cultivent, REMPLACER L'ANALYSE DE CLASSE, TUER LES REVENDICATIONS D'ÉGALITÉ SOCIALE. Mais elles sont aussi tres dangereuses pour les progrés de la raison dans nos sociétés contemporaines, et à combattre de ce fait.

francis arzalier

 accueil    sommaire 

292 visiteurs ont lu cet article