DU TEMPS DES TAUPES A LA LÈPRE FASCISTE

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

publié le : 28 avril 2021

quatorze mois déjà que le virus du Covid, ou plutôt les mesures d'obligation et restrictions qui en découlent, ont cloué les Francais, grâce auxquelles on ne se voit pas, on ne se touche pas, on ne se réunit pas, on se méfie l'un de l'autre, et dont la philosophie se résume aux concepts obscènes de " gestes-barrières", " distanciation sociale " et autres couvre-feux.

UN UNIVERS DE TAUPES, CES PETITS ANIMAUX QUE L'ON VOIT RAREMENT, PUISQU'APRÈS UN LONG SOMMEIL D'HIVER, ILS VIVENT DANS LE NOIR, CREUSANT DANS L'OBSCURITÉ, SOLITAIRES, TOUT UN RESEAU DE GALERIES, LEUR PERMETTANT DE SE NOURRIR, NE SORTANT QUE DE NUIT POUR NE CROISER PERSONNE.

Le temps n'est même plus à se demander à longueur de journée si les mesures prises auraient pu être différentes. On ne peut que constater le bilan du desastre français, economique ( des faillites et une dette énormes ), social ( un chômage massif à venir ), politique ( une colere et une hargne massives, incapables de déboucher sur autre chose que l'abstention ou la démagogie xénophobe ). Seuls les benêts ne voient pas à quel point l'usage massif des technologies virtuelles ( tele-travail, télé-enseignement, rencontres ZOOM ) a détruit la majorité des liens sociaux en deux ans, ravagé les solidarités de classe à l'entreprise, éradiqué les echanges collectifs nécessaires à tout progrès scientifique et toute éducation: un saut dans le passé effarant pour la France, qui nous ramène bien avant le rationalisme des Lumieres, les Révolutions de 1789 et les luttes ouvrieres des XIXeme et XXeme siecles. Nous ne pouvons que constater les dégâts sur la société francaise, et espèrer que la vaccination généralisée des Francais écarte enfin l'épidémie, MALGRE NOS DIRIGEANTS TOUJOURS PROLIXES EN DISCOURS ANXIOGÈNES, MAIS INCAPABLES D'IMPOSER LES BESOINS DES POPULATIONS AUX SOCIÉTÉS PHARMACEUTIQUES MULTINATIONALES, POUR LESQUELLES LA PROPRIÉTÉ DES BREVETS N'EST QUE LE MOYEN D'ACCUMULER DES BÉNÉFICES.

Car cette épidémie qui veut nous transformer en bétail imbecile n'est pas un drame pour tout le monde. Les stars du marché vaccinal mondial ne cessent de multiplier leurs gains. Selon la coordination des ONG militant pour que les vaccins deviennent un " bien public mondial", PFIZER a distribué l'an dernier 7 milliards d'euros à ses actionnaires, JOHNSON ET JOHNSON ( Le maîtres du " marché " aux USA )11 milliards d'euros, et ASTRA ZENECA, le petit dernier, ferme la marche avec 3 milliards ! Et, selon leurs prévisions, ce sera plus juteux encore cette année. !

Tout cela pour des vaccins élaborés par des chercheurs salariés, parfois à moindre coût,, grâce à des financements publics, et dont la distribution et le prix sont déterminés par les seuls dirigeants de ces firmes privées, pour l'essentiel anglo-saxonnes. Encore faut il préciser que le problème ne tient pas aux nationalités, les actionnaires français de PFIZER encaissent comme ceux qui vivent en Floride ou au Texas. C'est le dogme du "marché capitaliste" qui confère tous les pouvoirs aux propriétaires du capital, et aucun aux peuples soumis à leur bon vouloir. Une religion LIBERALE commune à Macron et ses tenants, et à ceux des autres pays occidentaux. Tous, d'un commun accord, de Macron à Merkel, en passant par Biden,ont refusé clairement d'envisager l'usage des brevets en dehors des sociétés privées qui les possèdent. Inutile de dire que, dans ces conditions, les milliards de pauvres peuplant les " pays du Sud ", un marché "non rentable" par excellence attendront très longtemps les vaccinations nécessaires,...à moins que leurs gouvernants, moins soumis au Capitalisme mondial, les sollicitent à prix coûtant de la géante Chine... Ou du petit démon Cubain...

Les conditions de l'offensive vaccinale nécessaire sont féroces, mais le plus grand des scandales actuels est ailleurs. On le dit peu, la majorité des Francais qui vivent de leur travail, et non des profits du Capital ne s'intéressent guère à la Bouse. Ils savent bien qu'elle n'est que le miroir du montant des profits des possesseurs d'actions, les actionnaires des sociétés capitalistes. dont ils ne sont pas. Mais le sait on, puisque nos communicants libéraux se gardent bien de l'avouer ?
JAMAIS DEPUIS DIX ANS, LE CAC 40, REFLET FIDELE DES PROFITS CAPITALISTES EN FRANCE N'A AFFICHÉ DE PAREILS SOMMETS, ALORS MEME QUE LES SALARIÉS VIVENT UNE CRISE MAJEURE EN CE DEBUT DE VINGTIÈME ET UNIÈME SIÈCLE.

Et c'est la même chose aux États Unis, leader du monde capitaliste, dévastés socialement par l'épidémie, avec plus de 400 000 morts. " Le marché boursier ( à Wall street ) atteint des sommets qui n'ont jamais été atteints " ( Nomi Prins, 12 janvier 2021 ), Une flambee spéculative, à tel point que des observateurs sérieux prédisent un séisme économique supérieur à la " crise des subprimes "pour les annees qui viennent, aux USA et dans l'ensemble des pays capitalistes.
la crise des annees 1930, ne l'oublions pas, se traduisit par Nazisme et Fascismes en Europe, et finalement par la Deuxieme Guerre Mondiale. Le risque demain n'est pas imaginaire, on le voit, le récent appel sans vergogne au coup d'état par des chefs militaires français dans "Valeurs actuelles" le confirme .

Une seule conclusion s'impose, même si les expériences. de " socialisme réel" et de "gouvernements de gauche" ont parfois été décevantes. Mais il est en tout cas certain que le système capitaliste est déconnecté des besoins essentiels des peuples, et souvent férocement prédateur pour la majorite des citoyens. Il est plus que temps d'organiser les travailleurs de France contre les risques de retour du Fascisme "New look", qu'il vienne de la fascisation du camp macronien ou de ses concurrents Lepenistes. Et Valeurs Actuelles d'avril 2021 renoue avec les pires moments de l'histoire de France , le temps des putschistes del'OAS, en publiant un manifeste signé de dizaines d'officiers, appelant sans ambages à un soulèvement militaire contre le "laxisme" des juges et des autorités élues. Et le pire n'est pas que Marine Le Pen les approuve, logiquement, mais que des vedettes journalistes en fassent autant, DE RTL a TF1 et C News.

NE NOUS BERÇONS PAS D'ILLUSIONS:
SI LA MAJORITE DE LA BOURGEOISIE POSSÉDANTE FRANCAISE EN PERÇOIT LA NÉCESSITÉ POUR ELLE ET LA. POSSIBILITÉ, ELLE N'HÉSITERA PAS UNE SECONDE A ENCLENCHER LA MARCHE SUR PARIS, COMME IL Y EUT EN 1922 UNE MARCHE SUR ROME EN ITALIE, QUI PERMIT AUX DEPUTES DE LA BOURGEOISIE ITALIENNE DE CONFIER LE POUVOIR AU PARTI FASCISTE. A NOUS D'ÊTRE CONSCIENTS DU DANGER, ET DE RÉFLÉCHIR À LA FAÇON DE L'EMPÊCHER.

francis arzalier

 accueil    sommaire 

223 visiteurs ont lu cet article