RENDEZ NOUS TRUMP ET SES TWEETS !

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

publié le : 27 février 2021

PDurant des mois, les communicants aux ordres ont répété nuit et jour à quel point Trump était un cretin dangereux pour le monde, et comment son concurrent Biden était à l'inverse un véritable pacifiste, fervente incarnation de la "DEMOCRATIE LIBERALE " selon Macron. Nous étions quelques mauvais esprits, un peu plus rationnels, à répéter dans notre coin que les deux, le démagogue déjanté et le clergyman pisse-froid, n'étaient que les deux faces superposables de la même médaille, les deux images concurrentes d'une réalité néfaste, l'Imperialisme Etatsunien, qui poursuit toujours son rêve ébréché de domination mondiale.
Nous faisions même remarquer que certains familiers de Saint Biden ne cachaient pas leur interventionnisme militaire, et clamaient à qui voulait l'entendre :
" Les reculs de Trump sont finis, AMERICA IS BACK ! "

Peine perdue ! L'appareil médiatique d'Etat, ses télés publiques et privées, ses journaux de Gauche et de Droite, ont un impact trop fort sur la Nation anesthésiée pour ne pas formater l'opinion à leur goût.
Même les Humanistes patentés d'hebdomadaires qui se croient encore d'inspiration communiste se sont félicités de l'élection du " Démocrate " à Washington, qui offrait " des opportunités de relations nouvelles et pacifiques " ( sic ), au Moyen-Orient, en Palestine et en Iran.
Le 25 février, cette " lucidité " était à peine dans les kiosques, quand on apprit que les troupiers US, sur ordre du " Démocrate " Biden, venaient de bombarder une milice jugée pro-Iranienne en Syrie, tuant à l'occasion une dizaine de personnes ! Cela pour riposter à une attaque des mêmes combattants contre des soldats US en Irak !

J'ai appris la nouvelle grâce à France 24, la voix de la diplomatie française, par une journaliste qui n'hésita pas à reprendre à son compte l'affirmation de Biden, selon lequel c'était une "opération défensive " ! Il suffit donc, pour un journaliste " français", que des militaires venus du Texas et de l'Oklahoma, OCCUPANTS de l'Irak, à des milliers de kilomètres de chez eux, soient harcelés par des habitants ( résistants ) du pays, pour qu'ils se sentent en droit d'aller tuer en Syrie ! ! Tout cela au nom de griefs à l'égard de l'Iran, une Nation tout aussi éloignée de New-York ! !
Une curieuse et criminelle conception du droit international, partagée semble-t-il par les journalistes Macroniens !

Devrons-nous si cette offensive militaire, la première en territoire syrien, s'étend, regretter Trump et ses tweets hallucinés ? Lui au moins parvenait à nous faire rire.....

Francis Arzalier

 accueil    sommaire 

126 visiteurs ont lu cet article