DONNANT-DONNANT, LE DEAL AU DÉTRIMENT DES PEUPLES PIÉTINÉS

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

publié le : 13 décembre 2020

depuis un mois, nous annonçait la presse "convenable", du nouveau au Moyen-Orient, les ennemis héréditaires et juifs font la paix. ALLÉLUIA !
Et, en effet, à la surprise des naïfs, on a vu récemment les Chefs des Émirats Arabes, dégoulinant de pétrole et de milliards, rencontrer les dirigeants colonialistes d’Israël, qu'ils faisaient mine d'ignorer jusqu'à présent pour dénoncer leur politique expansionniste. Une reconnaissance diplomatique qui a été qualifiée par tous les mouvements Palestiniens comme " un coup de poignard dans le dos ", puisqu'elle se traduit par l'acceptation des occupations coloniales, en Cisjordanie, au Golan, a Jérusalem. Et un rapprochement sur les mêmes bases d'approbations mutuelles des turpitudes du partenaire se profile aussi avec l'Arabie Saoudite, empêtrée dans "sa" guerre au Yémen. Tout cela sur fond d'hostilité commune avec l'Iran Chiite et l’État national syrien., Et sous l'égide des États Unis, l’Impérialisme majeur, encore dirigé par le Président Trump et son porte-parole Pompeo. Un accord immoral entre Juifs sionistes et ultra-religieux et milliardaires musulmans souvent prêts à financer les Djihadismes en Afrique ou Syrie, sous la houlette du démagogue en chef de Washington, qui faillit être réélu grâce aux Évangélistes états-uniens.

Mais le pire est tombé des "chaînes d'infos" le 10 Décembre: sous l'égide, là encore, des USA: le Roi du Maroc, "Commandeur des Croyants" ( pas de la mémé foi ), reconnaît officiellement l’État colonial d’Israël, en échange de quoi la diplomatie états-unienne donne son aval à la main-mise de colons marocains sur le Sahara Occidental ! Ce qui est en contradiction totale avec de nombreuses décisions de l'ONU, y compris avec les représentants US en son sein: elle a toujours affirmé que le Sahara occidental ( autrefois colonie espagnole ) n'était pas un bout du Maroc, Mais un pays dont les habitants devaient décider l'avenir par un référendum. Qui n'a pu avoir lieu du fait de l’État marocain ( soutenus silencieusement par les Etats de l'OTAN et notamment la France ), ce qui a fait redémarrer la guerre entre l'armée coloniale de Rabat, et les combattants Saharaouis.

En résumé, les USA de Trump sur le départ, donnent leur assentiment à l'exploitation coloniale des peuples Palestinien et Saharaoui. En contrepartie, les Etats du Maroc, du Golfe "Arabique" et d’Israël font allégeance à l'impérialisme occidental, dont ils se proclament les gendarmes du Maghreb au Moyen-Orient, et les garants de la domination économique occidentale ( pétrole, gaz à l'est de la Méditerranée et en Libye, phosphates et pêcheries a l'ouest du Sahara).

Un deal digne de ceux conclus entre dirigeants de Mafias, a l'échelle de trois continents. Car telle est la réalité du monde capitaliste actuel, qui se moque bien des prétendus conflits religieux.

Une dernière question, pas la moindre. Peut on être naïf au point de croire que le nouveau Président des USA, dirigeant l’Impérialisme majeur de la planète, quand il sera intronisé , désavouera ces arrangements parfaitement immoraux, présages de pillages et de conflits sanglants, mais qui sont un avantage majeur pour les USA en recul international ? Le seul élément de réponse dont on dispose aujourd’hui, est que Monsieur Biden, Président élu non intronisé, N'A PAS ÉMIS LA MOINDRE CRITIQUE À L'ÉGARD DES ACCORDS ENTRE ISRAEL-LES EMIRATS ET LE MAROC.... ET LA FRANCE DE MACRON NON PLUS..... L'article publié à ce sujet par le Washington Post du 12 Décembre est d'ailleurs beaucoup plus critique que celui publié par Le Monde, l'expression de la bourgeoisie libérale française.....

Francis Arzalier

 accueil    sommaire 

 

 

200 visiteurs ont lu cet article