LA FRANCE EN AFRIQUE

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

publié le : 2 janvier 2019

Les troupes françaises, dans le cadre d'opérations conjointes ( Barkhane ) avec leurs alliés états-uniens qui fournissent les drones, et d'alliés africains qui fournissent les suppletifs, patrouillent au Sahel, annonçant de temps à autres quelques morts ou blessés dans leurs rangs ( les victimes adverses, djihadistes africains ou paysans locaux atteints par occurence sont bien rarement signalées ). Des morts qui ne sont pas suffisamment nombreux pour émouvoir l'opinion française comme durant la Guerre coloniale d'Algerie, trop nombreux tout de même parce que le President Macron s'obstine à présenter cette occupation militaire au service de l'Imperialisme occidental comme une nécessité humanitaire, justifiee par la lutte contre les bandes armées d'Islamistes. Ce qui est une contre-vérité évidente que l'opinion de France ignore, anesthésiée qu'elle est par ses medias aux ordres. Tous ceux qui, parmi nous, ont un peu pratiqué le Mali ou le Niger savent bien que l'Islam commun en ces anciennes colonies françaises à toujours été un exemple de tolérance et d'harmonie, réfractaire à tout intégrisme. Cette idéologie mortifère, inspirée des prédicateurs Wahabites venus des Monarchies Arabes du Moyen Orient alliées de l'Occident, n'a commencé à s'y propager que grâce à l'occupation française, A CAUSE D'ELLE, ET LES GROUPES ARMéS DJIHADISTES SONT COMPOSéS DE TRAFIQUANTS ( de migrants, d'armes et de drogue ) AUTANT QUE DE FANATIQUES RELIGIEUX.

LA TRISTE RéALITé DE CETTE PRéSENCE MILITAIRE FRANçAISE EN AFRIQUE SAHéLIENNE EST LA DEFENSE DES INVESTISSEURS OCCIDENTAUX DANS LA REGION, ET NOTAMMENT D'AREVA AU NIGER ( uranium ), DES AFFAIRISTES PéTROLIERS AU TCHAD, AVEC SURTOUT LA VOLONTé OBSESSIONNELLE D'INTERDIRE LA VENUE DE CONCURRENTS CHINOIS AU SAHEL, EN ETHIOPIE, RAISON POUR LAQUELLE MACRON EST ALLé PARADER RéCEMMENT AUPRèS DU DICTATEUR DJIBOUTIEN, ETC. La pire des conséquences locales est l'affaiblissement délibéré des Etats africains locaux. Alors que les Indépendances y avaient fait progresser partout, du Mali A la Centrafrique, un édifice national capable de juguler les separatismes ethnicistes et tribaux, l'occupation étrangère les fait renaître, les cultive même. On a ainsi, à l'issue de nombreux incidents "inter-communautaires en 2018, découvert le 23 mars tout un village peul massacre, plus de 130 morts innocents, enfants et vieillards inclus: tuerie que les autorités ont attribué sans preuve aucune AUX confréries de chasseurs Dogons, équipées de pétoires pour le petit gibier... A ce sujet, il nous a paru utile de publier l'analyse d'un intellectuel malien, qui connaît bien les différences culturelles dans son pays ( nomades Targui, éleveurs Peuls, chasseurs Dozos, cultivateurs Bambaras, etc ), Mais qui sait aussi, comme le disait le President militant Modibo Keïta, qu'elles "sont les cent fleurs qui forment la Nation", et que les opposer est un crime, une arme de l'impérialisme. Redisons encore une fois qu'il est temps de rapatrier en France toutes nos forces d'intervention en Afrique. Il ne sera possible d'y contraindre le Pouvoir macronien QUE si les organisations démocratiques et pacifistes suscitent un vaste mouvement populaire à ce sujet, comme elles surent le faire autrefois contre les guerres coloniales.

Francis Arzalier

 accueil   Mali   sommaire 

377 visiteurs ont lu cet article