DÉBAT DU QUINZE DÉCEMBRE 2018 : " la démocratie à l'occidentale", un modelé universel ? Vous plaisantez, Monsieur Macron ! ".

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

Le samedi 15 décembre, a eu lieu la rencontre-débat organisée par le Collectif Polex sur le thème " la démocratie à l'occidentale", un modelé universel ? Vous plaisantez, Monsieur Macron ! ". Malgré des conditions difficiles imprévues, un débat animé à suivi les interventions du militant malgache JC Rabeherifara, du militant franco-africain R. Diagne , et de Bruno Dwreski ( publiés ci dessous par nos soins )
. publié le : 2 janvier 2019

INTERVENTION DE Bruno Dwreski

Une des questions qu'il faut aujourd'hui analyser pour viser les bonnes cibles et non pas seulement le chiffon rouge du toréador, c'est de savoir quel sont, avec la mondialisation, les liens, les dépendances et les contradictions existant entre impérialismes "global", yankee, germano-européen, français, anglais, etc ? ...en rapport avec l'émergence de contre-puissances, capitalistes ??? impérialistes ??? ou pas ??? Où se concentre le capitalisme industriel qui constitue toujours la base matérielle du capitalisme financier ? ...et pas le contraire, n'en déplaise aux grands prêtres de la croyance néo-libérale. ...Et qui contrôle la recherche et le progrès scientifique et technique ?

Du coup, cela pose aussi la question des bourgeoisies compradores, des bourgeoisies nationales, des bourgeoisies impérialistes ...à côté, contre, avec les classes populaires, les prolétariats, les petites-bourgeoisies, les lumpenprolétariats, etc ... ??? En fait, il faut relire et réactualiser l'ouvrage de Mao "de la juste solution des contradictions au sein du peuple" ...mais dans une situation d'impérialisme mondialisé. Il faut étudier les chemins de l'actionnariat "nomade" ...Si, par exemple, Total est aujourd'hui en grande partie aux mains d'actionnaires basés aux USA, de quel(s) impérialisme(s) Total se sert-il aujourd'hui ?

Les grandes firmes informatiques US aujourd'hui ont besoin de composants fabriqués en Chine, et changer de sous-traitant, pour aller par exemple au Viet-Nam, nécessite un délai de plus d'un an, ce qui rend ce changement concrètement impossible car, entre temps, la Chine pourrait par mesure de rétorsion assassiner définitivement l'industrie informatique US ...et donc aussi la production et l'entretien d'avions de combats par exemple ou l'entretien des porte-avions, sans parler des outils bancaires, automobiles, etc, etc, etc. Donc Question : la Chine contrôle-t-elle l'impérialisme US-occiddental et ses succursales ou est-ce le contraire grâce à la force encore existante du dollar ? Pour combien de temps le dollar a-t-il encore une fenêtre ? Qui tient qui à court terme ? Et a long terme ?

La Chine est-elle un pays aux mains de capitalistes chinois (impérialistes ?) ? Est-elle encore sous le pouvoir d'une bourgeoisie nationale ou d'un prolétariat pour le moment encore trop dépendants de l'impérialisme US occidental ? Ou est-ce ce que ce sont les capitalistes chinois qui sont contrôlés par des communistes ? Ou a-t-on affaire à un régime hybride traversé par des contradictions de classe ? ...en liaison avec des processus internes et aussi mondiaux...

Bref il faut creuser, creuser, creuser, car la dynamique dominante reste intellectuellement dominante pour le moment alors que nous devrions avoir un train d'avance sur le système, au moins au niveau de son analyse globale. Pour le moment nous avons des excellentes analyses partielles ...mais il nous manque encore la cohérence finale. ...C'est là où le système dominant, à cause de son empirisme, est potentiellement plus faible que les adeptes de la méthode du socialisme scientifique, de la méthodologie matérialiste. (...Car le matérialisme n'est pas une croyance, mais une méthode)

 accueil   Débat Polex   sommaire 

263 visiteurs ont lu cet article