HéRITAGES EN EUROPES EX-SOCIALISTES

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

publié le : 2 mars 2018

Les pays de l'est et centre européen qui furent de 1945 à 1990 amarres a l'URSS et au Pacte de Varsovie ont en commun le rétablissement du Capitalisme et de ses inégalités sociales, mais aussi un certain nombre de caractéristiques politiques: Deux forces y alternent au pouvoir, ultra-libéraux adossés à " la Communauté Européenne ", et Nationalistes autoritaires et démagogues. Le parti de Orban à Budapest et le PISC en Pologne en sont les exemples parfaits, maniant à la fois un anticommunisme virulent, la pire réaction sociétale, et le discours xénophobe faisant des migrants les boucs émissaires de tout ce qui ne va pas. Mais ils ont malheureusement une autre caractéristique commune: en Pologne, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Serbie, Croatie, Pays Baltes, les partis communistes qui assumèrent durant 40 ans le pouvoir, n'ont pour héritiers qu'une gauche social démocrate convertie au libéralisme, et quelques organisations marxistes- communistes, sans grande influence, et souvent persécutées comme en Pologne. Elles ne sont guère en état aujourd'hui de mener les grandes luttes nécessaires contre le Capitalisme et ses visages différents.

La République Tchèque, dont l'économie est elle aussi redevenue capitaliste après 1990, a eu une histoire spécifique: une classe ouvrière nombreuse et organisée, un parlementarisme efficient de 1918 à 1939, alors que les pays voisins étaient des dictatures à dominante rurale. Etait ce pour cela ? Le Parti communiste de Tchéquie fut le seul après le rétablissement du capitalisme et l'entrée dans l'UE à drainer près de 20 pour cent des électeurs, notamment grâce à son action résolue contre l'implantation des forces de l'OTAN dans le pays. Mais les récentes élections ont marqué une lourde défaite du PCT, qui va l'amener à s'interroger sur sa tactique dans un prochain congrès.

Nos lecteurs peuvent consulter la "Lettre de Prague" de notre camarade tchèque Ôta Lev, qui leur fournira des détails utiles à ce sujet. Nous le remercions de sa contribution, et assurons les communistes de Tchéquie de notre SOLIDARITE.

Francis Arzalier

 accueil   Polex   sommaire 

241 visiteurs ont lu cet article