Grèce : un non retentissant !

envoyer un lien sur cet article a un ami

commentaires
mis à jour le :22 Août, 2019

J'aurais aimé voir la tête des Merkel, Lagarde, Moscovici et consorts avec la m√Ęchoire décroché comme un tiroir caisse ouvert, à l'annonce des résultats de ce référendum. Ils auront pourtant tout fait avec la BCE, la bourgeoisie et les médias grecs, la commission européenne et tous les moyens dont ils disposent pour obtenir un oui qui leur auraient permis de finir le travail d'écrasement bien commencé et d'éloigner le danger de contamination contestataire en Europe au moins un temps. Il faut rendre hommage a la classe ouvrière, aux salariés,aux petits paysans pressurés jusqu'a la moelle des os d'avoir eu ce sourage. Incontestablement ce vote est marqué par l'appartenance de classe : si les quartiers bobos d'Athènes ont votés oui à 80%, les quartiers populaires ont eux votés non à 80%. Réponse du berger à la bergère.

Ceci étant rien n'est réglé, tout est encore possible. En témoigne la déclaration commune des partis SYRIZA, ANEL, ND, POTAMI et PASOK interprétant le résultat du référendum comme une adhésion à l’euro et à l’Union Européenne. Les négociations qui ont reprises quelles qu'en soit l'issue ne peuvent que déboucher sur de nouvelles souffrances.

Tout dépendra de la capacité du peuple grec a poursuivre dans la voie du non, a en finir avec les illusions européennes. Le meilleur soutien que nous pouvons lui apporter c'est de développer les luttes dans notre pays contre l'austérité, pour la sortie de l'union europénne, de l'euro et de l'OTAN et pour le socialisme !

Jean-Louis Bertrand

Accueil  europe  sommaire