PADS-Algérie, Intervention à la Conférence internationades partis communistes et ouvriers organisée à l'occasion du 22 ème congrès du parti AKEL de Chypre (4-7 juin 2015)

publié le : 18 Juillet, 2015

recommander à un ami

Les guerres impérialistes, guerres coloniales incluses, sont toujours déclarées pour des intérêts économiques, soit pour régler des contradictions inter-impérialistes, pour le partage de la planète ou pour occuper d’autres pays. Les complexes militaro-industriels et les multinationales impérialistes ne peuvent fonctionner sans guerres. Les guerres sont dans leur essence la conséquence naturelle du système capitaliste, système d’exploitation et d’inégalités profondes qui ne peut subsister sans générer la violence dans la société et le monde. Comme disait Lénine “l'impérialisme porte en lui le germe de guerre”.

L’agressivité de l’impérialisme durant ces dernières décennies,- surtout après l’offensive de la contre-révolution et du réformisme opportuniste en Union Soviétiques et les ex. pays socialistes de l’Europe de l’Est -, confirme l’affirmation de Marx dans le Capital quand il citait P.J. Dunning que l’accumulation du capital peut l’amener à “ fouler aux pieds toutes les lois humaines et il n'est pas de crime qu'il n'ose commettre, même au risque de la potence”. Un siècle et demi après ces affirmations prémonitoires, la croissance du capital monopoliste dans sa phase impérialiste actuelle a aboutit à un niveau extrême de l’agressivité.

Le capitalisme n’hésite devant rien, partout dans le monde, pour défendre les profits de la bourgeoisie et de l’impérialisme. Il recourt à tous les moyens, depuis les guerres déclarées ouvertement en Yougoslavie, en Irak, en Libye, en Syrie, en Ukraine, en Afrique et d’autres régions, jusqu'à de nombreuses autres méthodes. Sa machine de propagande nous a habitués au direct sur nos écrans TV des rasages de villes et de pays entiers, au massacre de populations innocentes, au lavage des cerveaux par les think-tanks de la conspiration, aux agissements de toutes ses agences subversives telle que l’USAID, la NED, etc. Il s'ingère au Venezuela, à Cuba, en Amérique Latine, en Algérie où le parlement de l’UE a voté il y a quelques semaines une Résolution consacrée de manière hypocrite aux "libertés et aux droits de l'homme". Il dépense des milliards de dollars de par le monde pour asseoir ses bases pro-impérialistes dans nos pays et préparer le terrain à ses invasions militaires. Partout il tente de mater les aspirations et les protestations des travailleurs et des peuples en utilisant des milices d’extrême droite et fascistes comme en Ukraine et d’autres pays de l’Europe de l’Est, des mouvements obscurantistes comme la guerre déclarée contre le régime laïque syrien, ou en Libye et nombre de pays arabes ; des groupements paramilitaires comme en Colombie ou au Honduras. Il met sur pieds des sociétés d’armées privées comme Blackwater, enrôlant des mercenaires agissant sans foi ni loi sous couvert de l’anonymat et avec la complicité des institutions internationales, comme en Irak, en Ukraine et ailleurs. Il appuie et encourage les régimes les plus obscurantistes et dictatoriaux, les monarchies les plus rétrogrades comme le démontre la dernière visite de François Hollande en Arabie Saoudite afin de permettre aux multinationales de piller encore plus les ressources des peuples. La violence et la guerre sont utilisées comme instrument de la peur pour soumettre les travailleurs aux dictats du capital international et de la bourgeoisie, d’où ses guerres de basse intensité contre le Venezuela et nombre de pays d’Amérique Latine, ou les crimes d’Odessa et du Donbass. L’OTAN, bras armé des puissances impérialistes, pénètre avec ses navires de guerre dans des zones jusque-là infranchissables comme la mer Noire. Elle renforce ses bases militaires en Espagne, au Maroc, et va s'installer en Tunisie, étendant ses menaces sur l’Algérie et tous les peuples d’Afrique du Nord, tout en entonnant en Turquie le chant des "maîtres du monde" sur les cadavres de centaines de milliers d’enfants assassinés sous ses bombes et ses tomahawks.

Nous dénonçons les pressions des puissances impérialistes et de l’OTAN sur l'Algérie. Elles se sont accentuées pour pousser le pouvoir algérien à aller encore plus loin dans la trahison dés intérêts du peuple algérien et de son indépendance. Sous couvert de “la lutte contre le terrorisme” elles cherchent à entrainer l’armée algérienne dans des manœuvres militaires en mer méditerranée, à l'associer à des guerres impérialistes en Afrique et ailleurs. Le pouvoir a permis le passage des avions militaires français au dessus de l'Algérie pour agresser le peuple Malien. Toute l’Afrique du Nord est incluse dans les plans  bellicistes des impérialistes.

Nous réaffirmons notre solidarité avec les communistes syriens et les anti-impérialistes authentiques qui résistent aux ingérences et aux crimes de leurs sbires obscurantistes, notre solidarité aux communistes et au peuple du Venezuela qui résistent à la menace et aux ingérences des impérialistes US et européens, à Cuba qui durant plus de cinquante quatre ans continue de défier la plus grande puissance mondiale et donner aux travailleurs et aux peuples du monde un exemple de dignité, de fermeté et fidélité dans ses principes.

Nous sommes face à une forme spéciale de domination de classe de la bourgeoisie, comme le soulignait Georges Dimitrov, une forme où agissent les éléments les plus réactionnaires, les plus chauvinistes, les plus impérialistes du capital financier, une forme de dictature terroriste ouverte, le fascisme au pouvoir. Aujourd’hui plus que jamais, se pose le dilemme prédit par Frédérich Engels et reposé par Rosa Luxembourg : “SOCIALISME OU BARBARIE”. L’humanité n’a pas d’autres alternatives pour la paix, la coexistence pacifique et la dignité des peuples. Avec l’agressivité et les procédés fascistes qu’adoptent les impérialistes, mettant en péril les destinées de la planète et de l’humanité, le triomphe de l'impérialisme aboutit à l'anéantissement de la civilisation. "Une autre guerre mondiale, disait Einstein, nous ne saurons jamais comment elle pourra terminer, mais ce qui est certain c’est que la suivante, la quatrième guerre mondiale se fera à coup de pierres."

C’est pour cela, Chers-es camarades, que repose sur nous les communistes et le mouvement ouvrier et révolutionnaire du monde entier, la responsabilité d’éviter une telle fin pour l’espèce humaine, Notre responsabilité suprême serait :
- D’intensifier notre travail pour le renversement des régimes capitalistes, pour le socialisme comme seule solution véritable pour éloigner à jamais le spectre de la guerre. Sur ce point nous réaffirmons notre critique des positions consistant à dénoncer l'impérialisme en oubliant qu’il est le produit du capitalisme et qu'il ne peut y avoir de lutte anti-impérialiste conséquente sans un travail permanent de clarification, d'agitation et de propagande anti-capitalistes; 
- intensifier le travail de mobilisation et les manifestations (à l'exemple des citoyens grecs "Pas d'eau pour les bases  de l'OTAN”) pour le démantèlement des bases militaires de l'OTAN dans le monde.
- mener la lutte idéologique contre les mots d'ordre illusoires du genre "pour un monde multipolaire" sur le rôle des Brics perdant de vue le caractère capitaliste monopoliste de la base économique de ces pays.
- renforcer nos tâches et programmes d’organisation dans nos pays pour mener de front les batailles de classe de la lutte anticapitaliste, contre l’impérialisme et ses supplétifs de la socialdémocratie et de l’opportunisme qui sert de chien de garde à l’OTAN et aux impérialistes.

Le système capitaliste doit être renversé, il est la source de tous les maux que nous traversons. Il n’y a d’autre alternative pour nos peuples et pour toute l’humanité qui puisse nous sauver de ces maux qui n’est autre que le socialisme-communisme.

Vive l’internationalisme prolétarien !

Vive la solidarité anti-impérialiste des peuples du monde !

¡¡ NO PASARÁN !!

Sommaire

Accueil