accueil    strategie 

La France en guerre contre la Russie ?

Jean Levy
publié le 13 mars 2018

envoyer à un ami  recommander à un ami

Les médias français, tels des chiens méchants, sont lâchés contre Poutine par les milliardaires oligarques et, dans le secteur public, par l'associé-gérant de la banque Rothschild, promu par ses pairs président de la République. Nous assistons à une campagne de haine et de mensonges à l'égard de la Russie. et de ses dirigeants qui dépasse en vigueur à ce que l'on avait connu, du temps de la "guerre froide", à l'égard de l'Union soviétique.
Pourquoi aujourd'hui ce concert programmé de violence envers le gouvernement de Moscou, désigné à la vindicte publique ? Les chars russes menaceraient-ils les frontières de la France ? Ses diplomates se livrent-ils à des actions terroristes sur notre territoire ? Rien de tous cela, bien sûr.
Rappelons pour l'histoire que les deux guerres dans lesquelles la France et la Russie se sont affrontées l'ont été à l'initiative de Napoléon Ier et de Napoléon III, sans parler des exactions des Volontaires français contre le bolchevisme, opérant sous l'uniforme SS en 1943-44. La Russie n'a donc jamais été à l'origine des conflits avec la France.

Pourquoi donc traiter celle-ci comme un ennemi ? Comment supporter une telle hystérie qui créé à dessin un climat de guerre avec la nation qui a contribué pour l'essentiel à la libération de la France, comme aimait à le rappeler le général de Gaulle ? La propagande univoque des médias français contre le pouvoir russe n'est que l'écho de la politique impériale US et britannique. Celle-ci se sent menacée par l'essor d'une Russie souveraine, alliée à la puissante Chine populaire. En quoi la France et son peuple sont-ils concernée par les intérêts des multinationales anglosaxonnes qui sont prêtes à tout, y compris la guerre, pour tenter de préserver leur domination mondiale ?

Le danger est là : la France a réintégré l'Otan, machine infernale US, qui contraint notre pays à participer à un conflit, loin de ses frontières, que peuvent provoquer à tout instant Washington,Londres et aussi Bruxelles, au nom de la solidarité "européenne". La propagande de guerre des médias français, qui dénonce à longueur d'onde et de presse le "péril russe" , s'insère dans le scénario d'un conflit que prépare l'impérialisme. A coup de mensonges les plus invraisemblables telle l'affaire londonienne du gaz toxique, auquel Poutine aurait eu recours pour se débarrasser d'un ex-espion, alors que tous les James Bond du monde auraient trouver une plus discrète solution pour éliminer un "traître" ?

La mise en scène de l'affaire rappelle les "preuves" apportées par Washington aux Nations Unies de la possession d'armes de "destruction massive" par Saddam Hussein pour justifier la guerre d'agression contre l'Irak en 2003. Que le président de la République et les médias de l'oligarchie prêtent la main à de nouveaux mensonges d'Etat pouvant mener droit à la guerre est indigne et dangereux pour notre pays et son peuple.

La paix serait mieux assurée par une autre politique étrangère, celle-ci prenant appui sur des relations de coopération et d'amitié avec toutes les nations pacifiques, en premier lieu avec la Russie qui n'a aucun litige avec la France. Comme en 1944 avec le général de Gaulle.

Source :le blog de jean levy

 accueil    strategie