Turquie : après le référendum:
« Le gouvernement n’a plus de légitimité »

Parti communiste de Turquie Communiqué du Parti communiste de Turquie à la suite des résultats du référendum du 16 avril 2017.
mis à jour le : 18 Avril, 2017

envoyer à un ami  recommander à un ami

Les résultats du référendum, obtenus par l’intimidation, la fraude et le vol, n’ont aucune légitimité. Ceux qui essaient de faire la fête après ces résultats insultent le peuple. Nous appelons notre peuple, qui ne se soumettra pas, à s’unir, à s’organiser et à n’accepter aucun fait accompli.

Un pouvoir politique ne tient pas sa légitimité uniquement de quelques voix obtenues au dernier moment. Des résultats électoraux ne suffisent pas pour qu’un gouvernement puisse faire tout ce qu’il veut. Le régime de l’AKP a montré, dès le premier jour, son caractère réactionnaire et anti-populaire. Cela fait déjà longtemps qu’il ne dispose plus de légitimation dans la société. Plus encore, les résultats du référendum du 16 avril ne sont rien d’autre que la confirmation de cette absence de légitimité.

Du point de vue de l’approbation ou du rejet des modifications constitutionnelles, la consultation du 16 avril est déjà dépassée. A ce stade, il n’est plus possible pour la société d’accepter la victoire proclamée du « oui ». Laissant chaque parti défendre sa position, le TKP déclare d’ores et déjà qu’il rejette un tel résultat. Ce scrutin a été marqué par l’intimidation et la fraude. La décision du haut comité électoral de reconnaître la validité des bulletins et des enveloppes non tamponnées ne répond à aucun souci de légalité ou d’impartialité.

L’AKP est aux abois et recourt à la répression. Le résultat traduit un recul significatif de son nombre de voix, et encore, elle n’a obtenu la moitié de ces voix que grâce à d’innombrables manipulations et fraudes. La prétention à gérer du parti au gouvernement est détruite : il a perdu la plupart des grandes villes et des centres-ville, où il avait été fort pendant des années. Sa tentative, malgré tous ces faits, de « célébrer la victoire », ne signifie qu’une chose, en dehors de se moquer de notre peuple : nous apprécions ce genre d’audace comme un appel à la confrontation décisive.

Les travailleurs et les intellectuels de Turquie, tous les citoyens attachés aux valeurs de la République, ont accumulé l’énergie pour en finir avec le pouvoir réactionnaire. Il n’y a pas de perspective pour l’AKP, qui veut gouverner ce pays suivant les intérêts des ennemis des travailleurs, les intérêts des forces capitalistes et des monopoles, de s’en tirer encore une fois en s’appuyant sur ces forces.

Le TKP appelle notre peuple à être vigilant, à n’accepter aucun fait accompli et, dans cet objectif, à s’organiser !

Source : http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net

Sommaire

Accueil