LE G7 GENDARME DU MONDE!

Francis Arzalier
publication le 25 mars 2017
mis à jour le : 30 Août, 2017

envoyer à un ami  recommander à un ami

Non, le G7 n'est pas en l'occurrence une compagnie de taxis, mais la réunion épisodique des dirigeants de 7 parmi les plus riches états du globe: les USA, bien sûr, dirigés aujourd'hui par Trump, qui s'est fait élire en promettant aux citoyens états-uniens que leur pays ne serait plus le gendarme du monde, et qui, sitôt élu, est allé bombarder la Syrie, en accusant sans aucune preuve son gouvernement d'utiliser du gaz sarin. Seule " preuve " avancée, l'affirmation du despote intégriste turc Erdogan. Il est vrai qu'Erdogan est bien placé pour s'exprimer sur les gaz asphyxiants, que l'armée turque a utilisés au Kurdistan ! Ces messieurs du G7 ( USA, Allemagne, Japon, France, Italie, Royaume-Uni, Canada ), que nos bavards télévisés appellent " la Communauté Internationale ", comme si les quelques milliards d'individus qui peuplent la Russie, la Chine, l'Inde et le reste de l'Asie, le Moyen Orient et l'Afrique, ne méritaient même pas d'exister, ont décidé le 10 avril 2017 que l'humaniste Monsieur Trump avait raison, et que toute solution pour la Syrie martyrisée passait par l'élimination de son dirigeant Bachar El Assad.

Le colonialisme est toujours présent dans leurs têtes. En 1900, ils expliquaient qu'il fallait conquérir l'Afrique et choisir ses dirigeants pour y supprimer l'esclavage. Les humanistes du G7 affirment AUJOURDHUI que les seuls qualifiés pour choisir les dirigeants de la Syrie et ses lois ne sont pas les citoyens syriens, mais les représentants des USA ( ! ), du Japon ( ! ), de l'Allemagne ( ! ), du Royaume Uni ( ! ), de l'Italie ( ! ) , qui ont à leur actif l'expansionnisme Nazi et fasciste, et les turpitudes coloniales du siècle passé: un bilan très humaniste en effet...

Sommaire  Accueil