Une centaine d'intellectuels turcs s'adressent au gouvernement Turc pour arrêter la machine de guerre contre la Syrie

publié le : 5 septembre, 2012

Une centaine d'intellectuels, d'artistes, d'universitaires et d'hommes politiques ont publié un communiqué appelant les institutions étatiques Turques, principalement le Premier ministre, le chef d'Etat-major et le ministre des Affaires étrangères à s'excuser auprès de la Turquie et de la Syrie, une déclaration signée également par plusieurs dirigeants du Parti communiste de Turquie (TKP).

Le communiqué a été publié par plusieurs quotidiens en Turquie et a eu un impact important à un moment où le gouvernement mené par l'AKP est de plus en plus critiqué pour sa politique vis-à-vis de la Syrie, et s'inquiètent sérieusement des sondages qui révèlent que la majorité des Turcs n'approuvent pas ces politiques et s'opposent à toute agression contre la Syrie.

recommended for consutation

De la part des intellectuels au pouvoir politique: Excusez-vous auprès des peuples de Turquie et de Syrie


Les derniers événements à la frontière Syrienne nous inquiètent, comme ils inquiètent notre peuple qui choisit résolument le camp de la paix.

Citoyens et intellectuels de ce pays, nous nous adressons aux institutions qui sont directement responsable des dernières évolutions de la relation avec ce pays voisin, et des tout derniers événements.

Nous, au moins autant que le peuple Syrien lui-même, désirons qu'il puisse vivre en liberté, dans la justice et la prospérité. Or, nous plaçons notre confiance dans les forces progressistes et les intellectuels de ce pays, et réaffirmons un sentiment de fraternité, qui s'est noué tout d'abord dans la lutte contre le colonialisme, entre personnes de croyances et de communautés différentes.

Nous n'estimons pas que l'OTAN ou tout autre organisation impérialiste fera une œuvre de « bienfaisance » en Syrie.

Nous, tout d'abord, nous adressons au Premier Ministre, au Ministre des Affaires étrangères et au chef d’État-major et à l'ensemble des hauts fonctionnaires :

Arrêtez les provocations ouvrant la voie à opération de l'OTAN en Syrie. Arrêtez d'armer des forces hostiles dans ce pays voisin.

Nous nous opposons fermement à ce que l'on mente à notre peuple, à ce qu'on l'abreuve de propagande belliciste, et à ce que l'on suive la voie de l'occupation d'un pays ou de sa mise sous tutelle par une force internationale occupante. Stop!

Nous nous adressons à toutes les institutions en question et exigeons que vous vous excusiez auprès des peuples de Turquie et de Syrie, de vos méthodes reposant sur « la duperie et le mensonge » à laquelle vous eurent recours lors de l'affaire de l'avion de chasse Turc, dont nous croyons fermement qu'il a été abattu dans l'espace aérien Syrien.


Premiers signataires (ordre alphabétique):

Abdullah Aydin, éditeur d'un journal révolutionnaire
Abdullah Nefes, poète, éditeur
Abdurrahman Bayramoglu, avocat
Abidin Yagmur, journaliste
Adnan Serdaroglu, secrétaire général du syndicat DISK (Confédération des syndicats révolutionnaires), président du syndicat des travailleurs de la métallurgie
Ahmet Abakay, président de l'Association des journalistes
Ahmet Alpay Dikmen, professeur
Ahmet Atalik, président de la branche agronomique du syndicat des ingénieurs et architectes (TMMOB)
Ahmet Borazan, délégué syndical à Manisa du syndicat de la santé SES
Ahmet Kale, éditeur
Ahmet Meriç Senyüz, journaliste
Akif Akalin, médecin, écrivain
Ali Abbas Akkaya, journaliste
Ali Çerkezoglu, Secrétaire général du Syndicat des médecins d'Istanbul
Ali Çetin, vice-président de la Fédération des associations de consommateurs (TUDEF)
Ali Kemal Akgül, membre de la direction du syndicat SES à Izmir
Ali Kenanoglu, président de l'association culturelle Hubyar Sultan Alevi
Ali Ozan Emre, poète, auteur
Ali Riza Aydin, ancien rapporteur de la Cour constitutionnelle
Ali Yigit, ancien président du syndicat des ingénieurs électriciens (EMO)
Alinur Ugurpakkan, artiste graphique
Alper Birdal, membre du Comité central du Parti communiste turc (TKP)
Alper Tas, co-président du Parti de la liberté et de la solidarité (ÖDP)
Arda Kavaklioglu, acteur de théâtre
Arif Berberoglu, poète, traducteur
Arif Okay, chercheur, écrivain
Arslan Dagli, président du centre culturel PSAKD de Samsun
Arzu Çerkezoglu, présidente du Syndicat révolutionnaire des travailleurs de la santé (DISK)
Asli Kayabal, écrivaine
Atilla Özsever, journaliste
Attila Asut, journaliste, écrivain
Aydemir Güler, membre du comité central du Parti communiste turc (TKP)
Ayhan Erdogan, avocat
Aylin Topal, enseignant
Aysan Sümercan, actrice de théâtre
Ayse Kaygusuz, poète et écrivaine
Aysegül Alpak, actrice de théâtre
Ayten Akbayram, peintre (...)

cf la liste intégrale des signataires: http://haber.sol.org.tr/soldakiler/aydinlardan-iktidara-turkiye-ve-suriye-halklarindan-ozur-dileyin-haberi-57186

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Source : http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-une-centaine-d-intellectuels-turcs-s-adressent-au-gouvernement-turc-pour-arreter-la-machine-de-guerr-108495022.html

Sommaire

Accueil