Grèce : Le 20ème congrès du KKE s’est achevé avec succès

Compte-rendu du KKE (source : pages web du Parti en langues étrangères)
publication le 4 avril 2017
mis à jour le : 14 Mai, 2017

envoyer à un ami  recommander à un ami

Le 20ème congrès du Parti communiste de Grèce (KKE) s’est déroulé au siège du CC du Parti du 30 mars au 2 avril.

«Nous renforçons le KKE, pour un mouvement ouvrier et une alliance sociale puissants. Pour le pouvoir, pour le socialisme ! ». Le slogan du 20ème congrès du KKE était partout présent: à l’entrée de la salle, sur une banderole géante déployée sur la façade du siège du Comité central du Parti, dans la salle de réunion, dans les discours des délégués.

Partout, il y avait de l'enthousiasme et de l'excitation, avant même le début des travaux du congrès, le jeudi. Cela se voyait sur les visages des camarades, des délégués et des centaines de personnes invitées à l'ouverture du Congrès qui ont visité l'exposition spéciale sur l’histoire, longue de 100 ans du KKE, enrichie de documents supplémentaires provenant des archives du KKE.

La publication spéciale du CC du KKE sur les 28 membres du Comité central du KKE qui ont été exécutés ou assassinés, en première ligne des luttes de la classe ouvrière et du peuple, a suscité beaucoup d’émotion.

«Nous évaluons notre activité, nous tirons des conclusions, nous définissons nos prochaines tâches» a insisté le secrétaire général, Dimitris Koutsoumpas, dans sa présentation du rapport du Comité central sortant. La discussion s'est développée les jours suivants précisément dans cet objectif : Le renforcement du Parti afin qu'il soit toujours le parti du renversement social, pour qu'il puisse mettre en œuvre son rôle historique d'avant-garde, en utilisant et en approfondissant les contradictions du système capitaliste par la lutte des classes.

Avec les délégués élus, des observateurs invités, parmi lesquels des vétérans de la Résistance, du Front de libération (EAM) et de l’Armée démocratique de Grèce (DES), ainsi que des dirigeants de la Jeunesse communiste (KNE) ont assisté au début du Congrès et à la présentation du rapport.

Des dizaines d'invités étaient présents à l'ouverture du Congrès, des représentants de la vie sociale, politique et culturelle du pays, des personnalités du monde de la culture et des sciences, des sports, des administrations locales, des représentants du mouvement syndical, du mouvement féminin. A ce moment important pour le Parti, se sont ainsi retrouvés réunis avec nous des militants qui luttent depuis des années aux côtés du KKE, dans les rangs du mouvement ouvrier, du mouvement paysan, d’organisations de travailleurs indépendants, de femmes et de jeunes. Les messages de salutations de 102 partis communistes et ouvriers qui sont arrivés au siège du CC du KKE attestent de l’écho international du Congrès.

Tous les espaces du bâtiment ont été aménagés pendant des jours en vue d’accueillir cet événement important, grâce au travail d’équipes de bénévoles. Ont été aussi importants pour le succès du congrès les contributions à la préparation des repas et l’investissement bénévole de dizaines de camarades dans tous les domaines. Les panneaux et vitrines, dans le hall, consacrés à l'histoire de l’Armée démocratique de Grèce (DES) et du mouvement révolutionnaire dans notre pays, ont suscité beaucoup d'intérêt lors de la journée d'ouverture. Cette exposition permanente vient d’être complétée par des dizaines d’extraits de publication et de documents uniques tirés des archives du KKE à l’occasion du 100ème anniversaire de la Grande Révolution d'Octobre.

Un autre moment émouvant a précédé la présentation du rapport. Des musiciens, depuis différents points de la salle, comble, ont commencé à jouer une mélodie connue. Des dizaines de jeunes, assis parmi les délégués, ont commencé à chanter l’«Odigitis » [« Le Guide »], poème écrit par le poète communiste Kostas Varnalis et mis en musique. Ensuite a été projeté un diaporama retraçant les 100 ans d’histoire du Parti. Dans une atmosphère chargée d’émotion, la présidence a adressé un salut spécial, au nom du parti, à plusieurs dizaines de vétérans présents dans la salle de réunion.
Le congrès a eu une pensée émouvante pour Nikos Beloyannis, membre du CC du KKE et ses trois camarades, Dimitris Batsis, Nikos Kaloumenos et Ilias Argyriadis, exécutés exactement 65 ans auparavant, le 30 mars 1952.
Ensuite, un hommage a été rendu aux cadres du Parti, membres du CC et du BP depuis de nombreuses années, décédés ces quatre dernières années, depuis le 19ème Congrès. La minute de silence a été suivie d'applaudissements prolongés, à l'intérieur et à l'extérieur de la salle, avant la présentation du rapport du CC au Congrès.

Le rapport, présenté par le secrétaire général, Dimitris Koutsoumpas, a mentionné certaines caractéristiques des discussions internes qui ont précédé le Congrès: « Tout le travail qui a précédé le congrès, l’approbation massive des thèses du CC et les discussions, riches et créatives, constituent une étape importante, une bonne base pour l'avenir. Ils sont l’expression du travail important réalisé ces dernières années sur la base du programme et des autres positions adoptées par le Parti ». Dans les organisations de base, 99,3% des membres du Parti ont approuvé les thèses du CC pour le Congrès.
Dans les conférences des organisations sectorielles, régionales et locales, 99,9% des délégués ont approuvé les thèses. En outre, tous les organes dirigeants et les organisations de base de la KNE se sont prononcés sur les Thèses. Elles ont été approuvées à l'unanimité par le Conseil central et les directions régionales et sectorielles de la KNE. 99,7% des membres des organisations de base ont voté pour.
Il faut mentionner que, dans les trois mois de débats qui ont préparé le congrès, les contributions de 262 membres ou amis du Parti et de la KNE ont été publiées dans le quotidien « Rizospastis », l’organe du CC du KKE, et dans son journal théorique (« Revue communiste »). 80.000 exemplaires des Thèses du CC ont été diffusés. Dans tout le pays, 850 réunions ouvertes ont été tenues pour discuter de ces Thèses, auxquelles 23.000 amis du KKE et de la KNE ont participé.

70 délégués ont pris la parole pendant les travaux du congrès. Un accord global sur le fond avec les thèses et le rapport du CC s’est exprimé dans la discussion. Sont ressorties la détermination et la combativité devant l'effort pour renforcer le KKE sous tous les aspects, idéologiques, politiques et organisationnels. On a discuté de l’expérience riche d’enseignements de l'activité du Parti ces dernières années, une période où la stratégie du KKE a réussi à faire face à des conditions difficiles et complexes, internationalement et nationalement. Beaucoup de réflexions ont porté sur la façon dont le KKE peut encore améliorer sa capacité à accomplir ses tâches : regrouper le mouvement ouvrier, construire l'alliance sociale dans une direction anticapitaliste/antimonopoliste, combattre la guerre impérialiste, contribuer au mouvement communiste international, renforcer le parti, en particulier dans les entreprises, soutenir la KNE.

Le rapport et les remarques finales du CC du KKE ont été approuvés à l'unanimité comme le rapport de la Commission centrale de contrôle financier. Le 20ème congrès a également adopté à l'unanimité la résolution politique du Congrès. Dans la prochaine période, la résolution politique sera traduite en plusieurs langues et sera publiée sur les pages web du Parti en langues étrangères.

Les travaux du 20ème congrès du KKE se sont achevés par l'élection du nouveau Comité central et de la Commission centrale de contrôle financier. Le Comité central, lors de sa première réunion, a élu le camarade Dimitris Koutsoumpas comme secrétaire général du CC du KKE.

Source : http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Sommaire

Accueil