Derniers articles publiés

mis à jour le : 23 Janvier, 2018

Impérialisme

  • L’impérialisme dispose pour renverser les gouvernements des pays rebelles ou rétifs d’une série de techniques adaptées aux situations diverses des gouvernements visés.

Trumperies

  • Que dire en plus après le torrent de réactions réprobatrices suscitées par les propos du président des États-Unis qualifiant certains pays de « shithole countries » c'est-à-dire de « pays de merde » ? La santé mentale du président étant même remise en cause à coups de douteux chiffres et tests (171 points avec le PPI-R. 2 points de plus que Hitler. Devancé par Henry VIII avec ses 178 points et Saddam Hussein avec ses 189 points.). Mais pourquoi sa santé mentale n’est pas remise en cause quand il traite le Vénézuela de pays terroriste et Maduro de « dictateur » « illégitime » ?

Troll

  • Il n’y a pas de trêve des confiseurs dans la guerre de propagande. Le jour de Noël, le Washington Post a offert à ses lecteurs une histoire effrayante intitulée “Les trolls du Kremlin mettaient le feu à l’Internet pendant que Washington débattait des options”.

Hommage

  • Le Collectif communiste tient à saluer la mémoire de Jean Salem, qui fut notre compagnon de lutte, autant que l'avait été son père Henri Alleg.

Tunisie

  • Les révoltes du peuple iranien contre la baisse de leur pouvoir d’achat, notamment liées au maintien de l’embargo impérialiste qui pèse sur le pays, de même que les manifestations qui ont agité le Venezuela il y a quelques semaines, paralysé par des lock out patronaux destinés à faire plier ce qu’on appelle ici avec dédain le « régime » chaviste, ont rempli les colonnes de notre presse aux ordres, toujours sensible comme on sait aux restrictions et contraintes subies par les peuples du sud. En Tunisie, des « événements » visiblement bien différents !

Grèce

  • Cela fait plusieurs semaines en Grèce que le mouvement syndical de classe, autour du syndicat PAME, ainsi que les communistes autour du KKE et de la KNE se mobilisent activement dans tout le pays, contre une nouvelle loi du gouvernement SYRIZA-ANEL qui porte atteinte au droit de grève via l'un de ses amendements. À Athènes, la mobilisation à repris mardi avec la participation de millier de travailleurs et sous des formes diverses. Le bâtiment du Ministère du Travail a notamment été pris d'assaut par les syndicalistes alors qu'une rencontre avec la Ministre du Travail leur avait été refusée. Ci-dessous, nous publions un résumé de la situation par nos camarades grecs ainsi que l'appel à poursuivre et amplifier la mobilisation

Equateur

  • La décision du gouvernement équatorien de mettre fin à tous ses Traités bilatéraux d’investissements s’inscrit dans le prolongement du rapport de la Commission spéciale qu’il avait créée. Ses analyses et conclusions dépassent le cadre national et interrogent la logique même des accords de libre-échange.

Médias

  • La prise d' antenne par RT-France, le lundi 18 décembre 2017, a suscité beaucoup d' intérêts chez les téléspectateurs, mais aussi bien des critiques et des commentaires dans le monde des médias. On avait observé le même phénomène, mais l' hystérie antirusse en moins lors du lancement de Le Média quelques jours auparavant..

Chine

  • Camarades,
    Au nom du XVIIIe Comité central, j'ai l'honneur de présenter maintenant le rapport d'activité au XIXe Congrès national du Parti communiste chinois (PCC).

Anticommunisme

  •  Lorsque l’on refuse l’amalgame Hitler Staline on se voit parfois traité de « révisionniste » ou de « négationniste » des soi-disant « crimes de Staline ».
    Sur ce point il faut d’abord affirmer clairement et nettement que les accusations proférées contre Staline, l’URSS, le socialisme réel et le mouvement communiste ne sont pas historiquement valides : quelques soient leurs redondances scolaires et médiatiques, il s’agit d’accusations polémiques et de témoignages littéraires avancés sans preuves et qui dans la plupart des cas n’ont pas été corroborés par une recherche indépendante, ni par le recours direct aux archives depuis la chute du socialisme est-européen.

Palestine Moyen-Orient

  •  Le sommet de Sotchi s’est achevé sur une déclaration finale et sur une annonce : la Russie, la Turquie et l’Iran veulent réunir l’opposition syrienne et le régime pour sortir le pays de la crise.

Environnement

  • Dans un article paru dans la revue internationale en ligne basée en Grèce Defend Democracy, la question du réchauffement climatique a été abordée à plusieurs reprises en soutenant la vision de la thèse du réchauffement climatique produit par les activités humaines. Cette revue avait néanmoins publié aussi une critique de l’unanimisme d’apparence porté par les gros médias transnationaux, les grosses agences de presse et la plupart des gouvernements, en particulier depuis la COP21, alors que les scientifiques sont en fait beaucoup plus divisés sur la question qu’il n’y paraît1, et donc qu’un véritable débat rationnel devrait être mené, à l’abri des grandes peurs et des habituelles campagnes d’intimidation qui sont devenues coutumières au sein du « village global » censé être gouverné par « le cercle de la raison » ...mais laissant en fait peu de place au débat scientifique et aux analyses rationnelles.

Europe

  • L’initiative polonaise des Trois Mers est une tentative géopolitique à peine voilée de contrer l’influence de la Russie, à l’est, et de l’Allemagne, à l’ouest. Des comparaisons avec le malheureux Intermarium polonais, à la fin de la Première Guerre mondiale, me viennent à l’esprit, non sans raison. À la suite de cette guerre, le dirigeant polonais Josef Pilsudski a tenté de créer une union des États situés entre la mer Noire et la Baltique pour s’opposer à la fois à l’empire soviétique russe et allemand, union connue sous le nom d’Intermarium. Si nous superposons la géographie des États des différentes configurations de l’Intermarium à celle de l’initiative des Trois Mers contemporaine, nous découvrons alors une forte ressemblance entre les deux, c’est-à-dire une sorte de ligne de démarcation entre l’Allemagne à l’ouest et la Fédération de Russie à l’est. Mais les similitudes ne s’arrêtent pas là.

Venezuela

  • E ntre inflation, perturbation de l’approvisionnement en biens de première nécessité et barricades, le Venezuela est devenu l’épouvantail agité en Europe pour effrayer tous ceux qui pourraient être tentés par une remise en cause du système capitaliste. Jusqu’en juillet 2017, l’opposition vénézuélienne de droite et d’extrême droite a profité des pénuries et de la dégradation de la situation économique pour déclencher une nouvelle vague de violences et tenter de renverser le gouvernement de Nicolás Maduro. Sans complaisance avec les erreurs du gouvernement, Maurice Lemoine, ancien rédacteur en chef du Monde Diplomatique, fait partie des rares journalistes de terrain qui cherchent à donner une vision factuelle des évènements, en replaçant le sabotage économique au centre de l’analyse de la situation politique. Un aperçu de l’ampleur de la tâche et des obstacles auxquels peut se confronter tout gouvernement authentiquement de gauche…

Accueil