CUBA: LES POINTS ÉVOQUÉS PAR RAÙL CASTRO LORS DE SON DISCOURS D'OUVERTURE DU VII CONGRÈS DU PCC

Bolivar infos
publication le 17 avril 2016
mis à jour le : 25 Août, 2016

envoyer à un ami  recommander à un ami

Le Parti:

- On propose 60 ans comme âge maximum pour intégrer le Comité Central et 70 ans pour occuper des charges dans la direction du Parti. On ratifie la limite des mandats pour les responsabilités principales au Parti et au Gouvernement.
- Raùl a signalé que dans son cas, ce n'est un secret pour personne qu'en 2018, il achèvera son second mandat en tant que Président et remettra la charge à ceux qui l'ont élu.
- L'autorité morale du Parti exige de ses militants, de ceux qui assument des responsabilités de direction l'exemplarité, la combativité, la préparation, ainsi que la démonstration de qualités éthiques, politiques et idéologiques et d'être constamment en relation avec les masses.
- Il assume le défi de préserver et de renforcer l'unité nationale dans des situations différentes de celles dont nous avions l'habitudes dans les étapes antérieures. Pourquoi allons-nous nous diviser maintenant? "S'ils arrivent un jour à nous fragmenter, ce sera le commencement de la fin de la Révolution, du Socialisme, de l'Indépendance", a-t-il dit fermement.
- Le caractère irrévocable de la direction socialiste du pays et il a rappelé que la Constitution fait du Parti le guide de la société et que ses Statuts en font l'héritier de celui fondé par Marti.
- Le Parti a le devoir de garantir une participation de plus en plus importante des citoyens aux décisions de la société. Nous n'avons pas peur des opinions différentes et des divergences car seules les discussions franches et honnêtes entre révolutionnaires nous conduiront aux solutions.
- Le Parti a l'obligation de renforcer et de perfectionner constamment la démocratie à Cuba, ce pour quoi il est indispensable de dépasser la fausse unanimité, le formalisme et la simulation.
- Le Parti, le Gouvernement, les organisations de masse et les organisations sociales doivent être plus actives dans le combat contre ce qui se passe mal dans la mise en oeuvre des Grandes Lignes.
- La pyramide inversée favorise la fluctuation des cadres et le manque de motivation pour s'engager. De grandes possibilités sont perdues à cause du travail inapproprié avec les cadres et le manque de travail dans leur carrière.
- De même que nous sauvegardons la mémoire historique dans le peuple, nous devons consolider la culture anti-capitaliste et anti-impérialiste en combattant avec des arguments.
- Le développement de l'économie nationale, la lutte pour la paix et la fermeté idéologique constituent les principales missions du Parti.

La société

- Le droit à la santé et à l'éducation gratuites est un droit de l'homme imprescriptible ainsi que l'égalité du salaire pour les femmes et les hommes.
- Sur les droits de l'homme, un autre des points pour lesquels on attaque Cuba: "nous sommes prêts à en discuter". Il a rappelé que Cuba est signataire de 44 accords internationaux alors que les Etats-Unis n'en ont ratifié que 18.
- On constate un accroissement des actions destinées à augmenter la valorisation de la société de consommation en semant des modèles d'opinion qui essaient de nous montrer comme une société sans avenir.
- On stimule l'émigration illégale et désordonnée de jeunes sous la protection de la Loi d'Ajustement Cubain, de la politique des pieds secs-pieds mouillés et la "parole" pour nos médecins. Les organes chargés de combattre les actions subversives doivent faire un travail de prévention intelligent, ferme et systématique.
- L'influence des complexités du monde dans lequel nous vivons, les politiques de harcèlement, les politiques pour restaurer le capitalisme et la subversion politique et idéologique qui portent atteinte à la Révolution, le processus de mise en oeuvre des grandes lignes, les carences et les nouvelles situations dans le rétablissement des relations avec les Etats-Unis imposent de nouveaux défis. Il réaffirme le rôle de la famille et de l'école.
- L'accession des femmes, des jeunes, des noirs et des métis aux postes de direction a augmenté progressivement et de façon soutenue sur la base du mérite. Nous ne sommes pas satisfaits des résultats obtenus parce que de vieilles habitudes et des préjugés persistent, qui conspirent contre la politique des cadres. IL faut combattre les vestiges du racisme qui font obstacle à l'accès des moirs et des métis aux postes de direction.
- Les femmes n'occupent que 28% des postes dans les organes de l'Etat, les organes du gouvernement, les organisations supérieures de direction dans les entreprises et autres.
- Renforcer la légalité, le respect des valeurs, la discipline sociale. La Constitution
- La Constitution adoptée il y a 40 ans, le 24 septembre 1976, et réformée 2 fois depuis, a besoin d'être réformée pour être adaptée aux nouvelles réalités du pays.
- Le proposition de réforme sera approuvée par l'Assemblée Nationale, soumise à un large débat avec le peuple et soumise à un Referendum.
- Pour la future Constitution, on proposera de maintenir le caractère irrévocable du Socialisme à Cuba et le rôle dirigeant du Parti Communiste de Cuba.

Anecdotes
Les moments d'hilarité n'ont pas manqué. Raùl a annoncé qu'il allait raconter une anecdote et quelqu'un lui a fait passer une note pour lui rappeler que ses paroles étaient diffusées en direct par la télévision cubaine. Sa réaction a été immédiate: "Nous sommes vivants[1]", dit-il, ce qui a provoqué des applaudissements de soutien fournis. Il y a eu aussi une parenthèse très dans le style de Raùl, familier, détendu. Il a parlé du multipartisme et des formules démocratiques" qu'on essaie d'imposer à Cuba, comme le modèle bi-partiste des Etats-Unis, partagé entre Démocrates et Républicains. le pays voisin a 2 Partis, "nous aussi. Fidel dirige l'un et moi l'autre" a déclaré Raùl. Et encore une fois des rires francs et des applaudissements. Auparavant, il avait rappelé qu'"à Cuba, nous avons un parti unique et nous en sommes très fiers", qui représente et garantit l'unité de la nation cubaine, "une arme stratégique essentielle sur laquelle nous avons pu compter pour édifier l'oeuvre de la Révolution et la défendre contre les menaces et les agressions".

NOTE:

[1] Jeu de mots: "en vivo" signifie "en direct" et "estamos vivos", "nous sommes vivants".

Source : Bolivar infos

Sommaire

Accueil