PETITION : Non à la délégalisation du Parti communiste polonais (KPP) Oui à la liberté d’expression en Pologne

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

publié le : 26 Novembre 2017
mis à jour le 6 Décembre, 2017

Monsieur Tomas Mlynarski Ambassadeur de Pologne à Paris,
Monsieur Henri Dudzinski Consul honoraire de Pologne à Lille

Ce lundi 27 novembre 2017, s’ouvrira à Dabrowa Gornicza (Silésie) un nouveau procès à l’encontre de dirigeants et militants du Parti communiste polonais (Komunistyczna Partia polski / KPP) accusés de « propager l’idéologie communiste » dans le magazine Brzask et sur le site web du KPP.
Ces militants risquent deux ans de prison pour avoir exprimé une opinion !

Cette nouvelle attaque s’inscrit dans le cadre d’une violente campagne antiprogressiste à caractère révisionniste. Elle vise à vider l’espace public de toutes références non seulement à la Pologne populaire (débaptisations de rues, places, etc.), mais aussi au sacrifice des 600 000 soldats de l’Armée rouge qui ont libéré le pays du joug nazi (démolition de monuments érigés en leur honneur).

Une campagne qui pourrait avoir pour point d’orgue l’interdiction du KPP sous le prétexte que son programme ne serait pas conforme à la Constitution. Nous, signataires de la pétition, demandons la fin des poursuites contre les militants du KPP et le respect de la liberté d’expression en Pologne.

Pour signer cette pétition faites parvenir votre signature ici avec Nom, Prénom, profession, appartenance (association, syndicat, politique) et ville et département de résidence. voir les premiers signataires ici

sommaire  Accueil