Déclaration du Parti communiste Palestinien sur "l'initiative française pour la paix"

Envoyer à un ami  envoyer un lien sur cet article a un ami

Publié le 9 Juin 2016
mis à jour le : 20 Octobre, 2017

En juin 2016, le Parti communiste Palestinien a publié, à propos de la dénommée "Initiative française pour la paix" , la déclaration suivante :

"En dépit de toutes les conférences internationales, qui visaient à résoudre le conflit israélo-arabe comme ils le prétendent, la réalité de l'occupation et de la répression ne change en rien.

Contrairement à cela, après la Conférence de la paix de Madrid et la signature de l'accord d'Oslo, tristement célèbre, le rythme de la colonisation et les procédures arbitraires de l’occupation se sont accrus contre le droit des enfants de notre peuple. Les Palestiniens n’ont en retour rien obtenu si ce n’est une autorité faible qui ne possède en fait ni pouvoir sur terre, ou ni le sol, ni aux frontières ou dans l'espace aérien.

Malgré des négociations qui ont duré pendant plus de 25 ans, celles-ci n’ont pas abouti à un quelconque gain en faveur du peuple palestinien. Seuls ceux qui se sont enrichis aux dépens du peuple palestinien en liant leurs intérêts sous la forme d’une association organisée avec l'occupation considèrent le maintien de la situation telle qu’elle est comme la meilleure solution possible pour survivre. C’est pourquoi nous les trouvons parmi les premiers à s’opposer à la mise en place d'une résistance nationale digne contre l'occupation et ses collaborateurs. Ils tentent de se justifier en recourant à des raisons futiles qui ne peuvent convaincre personne, pas même eux.

Malgré tout ce qui est rappelé ci-dessus, l'Autorité d'Oslo reste toujours engagée avec l'option des négociations, malgré sa connaissance qu'elle n'a rien obtenu au cours de leur déroulement. La terre est confisquée tous les jours, les colonies continuent de s’étendre, la judaïsation de Jérusalem et le déplacement de la population ne cessent pas, de sorte que le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas n'est plus en mesure de poursuivre des négociations avec des gouvernements racistes d’occupation qui, au cours de l'histoire de cette entité, ont fait preuve d’une intransigeance sans égale. Mais en retour, le Président Mahmoud Abbas ne possède pas de vision stratégique autre que celle de vaines négociations. A cause de la rigidité de la situation actuelle en Palestine occupée et l'incapacité d'obtenir même le plus léger progrès, l'autorité palestinienne se contente à avancer son approche capitularde aux masses de notre peuple. Dés lors la situation palestinienne est devenue globalement explosive en Cisjordanie. Malgré toutes les tentatives effectuées par les services palestiniens de sécurité et leur coordination avec la sécurité et les dispositifs de répression sionistes, ils ne sont pas parvenus à arrêter pendant les mois précédents la série des attaques suicides individuelles menées par des jeunes palestiniens qui aspirent à la liberté et à l'émancipation de cet occupant oppressif. Jusqu'à présent ce dernier ne parvient pas à maîtriser cette nouvelle forme de lutte qui est porteuse des germes d'une troisième Intifada palestinienne qui a une nouvelle direction. Celle-ci est séparée des directions de toutes les organisations palestiniennes sous leurs diverses formes. Cette direction si elle a la force de rassembler autour d’elle peut diriger la lutte du peuple palestinien pour la liberté et pour détruire le caractère séparé de la décision palestinienne monopolisée des deux côtés de la division palestinienne à Gaza et dans la partie occidentale. Et sur la toile de fond de ces raisons est survenue "l’initiative française pour la paix" comme une bouée de sauvetage pour tous afin de les épargner de ce qui les attendait. Toutefois l'initiative française ne répond pas aux aspirations palestiniennes minimales, parce que l'entité gouvernementale l’a vidé de son contenu avant même l'ouverture de son déroulement. Cette initiative a imposé des conditions connues pour participer au congrès international prévu qui se tiendra cette année. Elle a placé ce congrès sous la présidence des Etats Unis et donné la priorité aux deux conditions suivantes : la sécurité et l’économie en omettant tous les autres problèmes urgents tels que le droit au retour des réfugiés, l’ arrêt de la colonisation et de la confiscation de terres, la levée du siège sur la bande de Gaza et la libération des prisonniers, etc ...

Masses de notre peuple héroïque, l’ initiative française est morte à sa naissance. Il reste aux Palestiniens un seul choix : la résistance qu’ont suivi tous les peuples colonisés pour se débarrasser de l'occupation, depuis l'Algérie, le Vietnam, l'Afrique du Sud jusqu'à la liste de tous les exemples vivants qui se poursuivent afin que ces peuples obtiennent leur indépendance. Notre peuple Palestinien n’a pas moins de capacité et de résistance que ces peuples qui ont obtenu leur liberté par la lutte et la résistance, en comptant sur eux même et non pas sur des initiatives ou des conférences internationales mensongères toujours biaisées en faveur des puissances coloniales et de l’impérialisme mondial. Basé sur tout ce qui a été rappelé, nous du parti communiste palestinien rejetons de telles initiatives suspectes. Nous les considérons comme une tentative odieuse de liquider le droit des réfugiés Palestiniens, une résolution du conflit arabo-Israélien selon les intérêts de l'impérialisme et du sionisme international au Moyen-Orient. Nous demandons à nos masses populaires de ne pas se laisser induire en erreur au sujet de ces initiatives. Elles ne peuvent conduire qu'à plus de répression du peuple Palestinien et à la confiscation de ses terres sous le couvert d’un prétendu processus de paix. La seule solution pour notre peuple palestinien est l'élaboration d' une stratégie nationale qui a l’accord de toutes les composantes de l’action nationale. Ce choix stratégique doit être la résistance et ensuite la résistance, et toujours la résistance.

Vive la lutte du peuple palestinien Liberté pour les prisonniers Gloire aux martyrs!

Parti Communiste Palestinien

Accueil  palestine  sommaire