La trahison des clercs

mis à jour le : 2 Octobre, 2016

envoyer à un ami  recommander à un ami

Le Monde des 11 et 12 septembre 2016 l’a démontré à nouveau à ceux qui l’ignoraient : on peut être un professionnel patenté de la philosophie, médiatisé à outrance, et énoncer avec suffisance de grandes âneries, dès qu’on se hasarde à parler histoire ou politique..Michel Serres, professeur aux Etats-Unis à Stanford, Académicien à Paris, « philosophe et historien des sciences », interviewé sur une page, est avant tout un bourgeois satisfait du bonheur de sa classe dans le monde actuel. Ce qui l’amène à affirmer que « l’Union Européenne a traversé soixante-dix ans sans grand conflit, ce qui n’était pas arrivé depuis la guerre de Troie »… Comme si les tueries n’avaient pas ravagé la Yougoslavie, et ne menaçaient pas aujourd’hui d’embraser l’Est du continent. Comme si les appétits impérialistes occidentaux étaient innocemment étrangers aux massacres guerriers du Moyen Orient, de Syrie, d’Irak ou du Yémen, à ceux qui ont tué par millions en Afrique, du Rwanda au Congo, au Sahel, en Libye…

Et Michel Serres avance une « philosophie de l’histoire » qui fait de notre siècle « un deuxième âge », « où la discorde fait place à la concorde, où l’on vit mieux et plus longtemps… ». Cette vision bêtifiante rejoint sans le dire celle des idéologues étasuniens, comme Fukuyama, qui ont affirmé « la fin de l’histoire » grâce à la victoire définitive du capitalisme. Pour Monsieur Serres, l’histoire se réduit à des méchants dans le passé : « Franco, Hitler, Staline ou Pol Pot et Bonaparte( !) », et aux gentils fondateurs de la société idéale présente : « Robert Schumann, Konrad Adenauer », et les initiateurs de la manifestation unanimiste après l’attentat contre Charlie Hebdo ! Et cerise sur le gâteau, Serres  (Darwin, Bonaparte, et le Samaritain, éd. Le Pommier) envisage d’envoyer « les 10% d’individus séduits par la rivalité, la destruction et le combat » sur une île qui ressemble fort à un camp de déportation ! Marine Le Pen n’a pas encore osé en dire autant !

Notre XXème siècle français s’est honoré de milliers d’intellectuels prestigieux comme Malraux, Eluard, Aragon, Picasso ou Sartre. Ils étaient divers et ont pu parfois se tromper, mais ils étaient les porte-paroles des peuples, de leurs espoirs et de leurs luttes de libération

II y a peu, on a qualifié de philosophe français un histrion belliciste, le nommé Bernard Henry Levy. Va t’on réduire ce titre aujourd’hui à la suffisance bourgeoise et au mépris hautain des exploités d’Europe et des peuples du Sud d’un Michel Serres ?

Francis Arzalier

Accueil

sommaire