LE « MARTYRE » D' ALEP

mis à jour le : 7 Juin, 2016

Depuis des mois, nos médias, qu'ils soient d'état ou privés, larmoient a l'unisson sur le sort des malheureux habitants d'Alep, en Syrie, bombardés " aveuglement " par les méchants Russes et L'incarnation du mal selon Hollande et Valls, le démoniaque et cruel Bachar El Assad: une version très orientée des événements du Moyen Orient, une distorsion absolue de la réalité nouvelle de la guerre qui s'y déroule.

Rappelons d'abord qu'elle a été déclenchée par l'insurrection de groupes intégristes et pro-occidentaux contre l'état national de Syrie, et que ce soulèvement armé ne s'est développé que grâce aux soutiens extérieurs, entraînant en quelques années la mort de dizaines de milliers de citoyens syriens, et la fuite éperdue de millions d'autres: un bilan tout de même plus grave que les dérives autoritaires regrettables du régime Assad.

Depuis le début 2016, la situation militaire sur le terrain à basculé, les forces gouvernementales, soldats et volontaires, et leurs alliés, Kurdes et Libanais du Hezbollah, et bombardiers russes, ont reconquis des zones peuplées au centre du pays, chasse les djihadistes de Palmyre et autres lieux. Cette offensive victorieuse contre les troupes disparates intégristes et pro-occidentales alimentées en armes, subsides et combattants par les monarchies pétrolières du Golfe, Saoudiens et Qataris, et la Turquie de l'Islamiste Erdogan, un des piliers de l'OTAN, se concrétise aujourd'hui dans la bataille pour Alep, deuxième ville de Syrie. Une bataille féroce et peut être décisive pour l'issue de ce conflit régional majeur, où sont directement impliquées les grandes puissances mondiales.

Depuis que les insurgés anti-gouvernementaux et leurs affidés djihadistes ont mis le feu à la Syrie, Alep était en grande partie entre leurs mains: Islamistes d'Al Nosra, filiale locale d'Al Qaïda, dont Mr Fabius a dit un jour " ils font du bon boulot "; Armée Syrienne Libre, et autres milices pro-occidentales, etc... Ils ne contrôlent plus guère qu'une partie de la ville, ils ont été chassés des autres quartiers grâce au " pilonnage " de leurs positions par les bombardiers russes.

Nos télévisions nous abreuvent d'images souvent bidonnées provenant essentiellement des zones " djihadistes ", en décrivant complaisamment les ruines, les morts de tout âge et tout sexe, les hôpitaux touches par les bombes, ce qui est évidemment déplorable. Mais qui serait assez niais pour croire que les explosifs et les balles déversées par les Rafale français en Afghanistan, Libye, Mali ou Syrie, n'ont pas fait de victimes civiles ? Les bombardements alliés de 1944 ont tue en France occupée et en Allemagne des dizaines de milliers de personnes: fallait il pour autant les condamner, quand la Libération du pays en dépendait?

Nos bons apôtres médiatiques, alignés sur l'OTAN et ses séides, qualifient l'intervention russe venue épauler à sa demande le gouvernement légal de Syrie de preuve de l'impérialisme de Poutine. Certes, la Russie actuelle est un pays capitaliste, et ses dirigeants sont des nationalistes russes: Ils ne cachent pas leur volonté de redonner à leur pays, dégradé et humilié sous Gorbatchev et Eltsine, son rôle de puissance majeure, lors du règlement négocié de retour à la paix qui devra bien finir par s'imposer au Moyen-Orient. Et, pour cela, ils contribuent de façon décisive à l'éradication des subversions intégristes, CE QUI EST DANS L'INTERET DE TOUS LES PEUPLES ARABES OU EUROPÉENS.

Les USA, qui ont contribué à libérer la France et l'Europe du Nazisme, n'avaient ils pas aussi quelques arrières-pensées dominatrices que De Gaulle et le PCF ont su alors dénoncer? Fallait il de ce fait s'opposer au Débarquement en Normandie et Provence? Chaque bulletin " d'information " apporte sa moisson de faits falsifiés, manipulés: nos bavards stipendiés ont ainsi raconté la trêve humanitaire obtenue par l'ONU sur le front d'Alep, en omettant de rapporter que les Monarchies pétrolières du Golfe et la Turquie, membre éminent de l'OTAN, en ont profité pour livrer le 7 avril plus de 2000 tonnes d'armes aux insurgés en difficulté sur le terrain, à la grande fureur des forces gouvernementales syriennes, et de leurs alliés kurdes, Russes et Iraniens ( faits relatés par le reporter Georges Malbrunot, Le Figaro, 2 mai 2016 ).

Cette obstination dans la déformation du réel est effarante: tout observateur honnête sait bien que la seule solution au drame humanitaire qui détruit le Moyen-Orient,et nourrit le flot d'émigrants qui déstabilise les pays d'Europe et les mène au Fascisme, consiste à défaire DAECH, ses alliés et ses sponsors. Nos " médiatiques " sont à bonne école: ils ne font que s'aligner sur la politique extérieure bellicistes des autorités françaises, qui prétendent être les plus virulents ennemis du djihadisme, bien commode pour apeurer les citoyens, mais ont pour alliés privilégiés leurs protecteurs, Saoudiens, Qataris et Turcs.

Les dirigeants de l'Union Européenne font de même, qui veulent supprimer les visas exigés jusqu'ici des Turcs pour entrer dans l'espace européen de Schengen, première étape de l'accession de cet état islamiste dans l'UE. Cette véritable Croisade des médias en faveur de l'impérialisme occidental, ne se réduit pas, comme on le croit trop souvent, aux " bulletins d'information." Il s'étend à tous les domaines, y compris ceux relevant de la publicité, des loisirs, etc:
Le 14 Mai, 300 millions de téléspectateurs d'Europe et d'ailleurs ont regarde le Concours de l'Eurovision. Jusqu'à présent, cette compétition internationale se contentait d'être un Festival de chansons commerciales, proches en général du niveau zéro de l' art musical. Cette année, le jury a donné la victoire à la représentante de l'Ukraine des Nationalistes anti-Russes, qui exprimait le souvenir de sa grand-mère déportée en 1944 avec les Tatars de Crimée par le méchant Staline: en oubliant évidemment de rappeler que si la punition collective était discutable, l'accueil amical réserve par-là majorité des dits Tatars aux envahisseurs Nazis en 1943 fut une réalité.....

Heureusement, le pilonnage des esprits par les médias n'empêche pas la réalité d'évoluer à l'opposé de leurs désirs: Selon le général états-unien Gersten, 1500 à 2000 djihadistes étrangers rejoignaient DAECH chaque mois il y a un an. Ils ne sont plus aujourd'hui que 200 par mois, et les désertions sont nombreuses parmi eux...( El Watan, 27/5/16 )

Francis Arzalier

LA NOUVELLE " GUERRE FROIDE " DE L'OTAN ( Le Canard enchaîné, 11/5/2016. Extraits )

Les 8 et 9 juillet, à Varsovie,..., les 28 pays membres de l'OTAN enverront au spectacle leurs plus hauts représentants. Chefs d'état ou de gouvernements,accompagnés de leurs conseillers, de leurs chefs d'état-major et de présumés experts en géopolitique. " On ne fera pas comme dans le Nord/Sud ", annonce un général français qui participe aux réunions préalables. " On en revient à l'Est/Ouest d'antan." En clair, un bras de fer entre les Occidentaux et les Russes, assorti de discours menaçants, de déplacements de troupes,voire de démonstrations aériennes.... Le 29 mars, Joseph Dunford, chef d'état major de l'armée américaine, a proclamé que " la Russie restait le danger principal. " Un argument repris le lendemain par Philip Breedlove, commandant suprême des forces de l'OTAN. Ces affirmations péremptoires de leurs amis américains comblent d'aise les voisins de Poutine en Europe de l'Est.... Poutine est leur seule obsession. La Pologne, la Roumanie, la Lithuanie, la Lettonie et l'Estonie, les membres les plus vindicatifs de l'OTAN contre la Sainte Russie, revendiquent une démonstration de force alliée face à leur puissant voisin. Polonais et Roumains, par exemple, se disent prêts à accepter l'implantation sur leur territoire d'un bouclier antiaérien et antimissile sous contrôle de l'OTAN. A Varsovie, on réclame davantage: la présence d'un régiment de l'OTAN, soit un millier d'hommes, pour bien marquer la solidarité atlantique, voire " pour narguer le chef du Kremlin ", comme le constate un membre de l'état-major français ".... L'arrivée au pouvoir de Nationalistes pro-OTAN dans les pays de l'est européen se confirme, et renforce le risque de guerre avec la Russie. Nourrie de la xénophobie contre les immigrants, l'extrême droite est proche de la majorité en Autriche, elle est déjà au pouvoir en Ukraine,avec la bénédiction des dirigeants occidentaux....

Déclaration du SECRÉTARIAT DU COLLECTIF POLEX

NOUS RÉAFFIRMONS NOTRE SOLIDARITÉ AVEC LES COMMUNISTES ET PROGRESSISTES INTERDITS ET PERSÉCUTÉS PAR LES DIRIGEANTS PRO-OCCIDENTAUX FASCISANTS DE CES PAYS, ASSASSINÉS EN UKRAINE, EMPRISONNÉS EN POLOGNE, ETC. MAIS LA FORME LA PLUS EFFICACE D'EXPRIMER CETTE SOLIDARITÉ EST POUR NOUS DE PARTICIPER DE NOTRE MIEUX AU MAGNIFIQUE MOUVEMENT SOCIAL QUI SE DEROIULE EN FRANCE, CONTRE LA DÉMOLITION DES CONQUÊTES SOCIALES, CONTRE LES DIRIGEANTS POLITIQUES ET PATRONAUX AU SERVICE DU CAPITALISME FRANÇAIS ET OCCIDENTAL, QU'ILS SOIENT DE " GAUCHE " OU DE DROITE.

Accueil

Dossier

sommaire