APPEL AU PEUPLE BENINOIS

Le 16 mars 2017, restera dans l'histoire du peuple béninois comme une journée mémorable. A l'appel de la CSTB et de la FESYNTRA-Finances, un sit-in a eu lieu devant l'Assemblée Nationale présidée par le commerçant maître Adrien HOUNGBEDJI, qui a déclaré qu'il ne fera plus jamais l'opposition. Malgré la militarisation de la ville de Porto-Novo très tôt dans la matinée, près de cinq mille personnes se sont présentées devant l'esplanade de l'Assemblée pour conspuer les députés mafieux qui en complicité avec Patrice TALON veulent adopter des lois de démantèlement de la fonction publique et d'atteinte aux droits des travailleurs. L'après-midi de cette même journée, un grand-Meeting s'est tenu au Centre de promotion des Arts (CPA) pour fustiger le projet de révision de la Constitution qui est un complot concocté entre maître Adrien HOUNGBEDJI le commerçant et Patrice TALON et exiger le retrait immédiat et sans condition de ce projet criminel de l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale. Face à toute cette situation, un appel a été lancé à la population béninoise, aux partis et personnalités politiques en vue de la mise sur pied rapide d'un vaste Front de Salut Public en vue de sauver la Patrie en danger. Rendez-vous a été pris le mardi 22 mars 2017 à 10h à la Bourse du Travail pour la création de ce Front.

Gilbert Kouessi

publication le 16 mars 2017
mis à jour le : 20 Mars, 2017

envoyer à un ami  recommander à un ami

Considérant la situation de crise économique, sociale et politique dans laquelle est plongée le Bénin ; Considérant que cette crise économique et sociale, doublée des mesures brutales de déguerpissement des petits vendeurs et artisans des rues, de fermeture de sociétés d’Etat, de licenciement de fonctionnaires etc. a entrainé une détresse générale dans le pays ; Considérant que depuis l’arrivée de Patrice TALON au pouvoir, les atteintes aux droits de l’homme se sont aggravées, (tracées de lignes rouges, interdiction d’organisations d’étudiants, fermeture de media non conformistes, interdiction de marches et sit-in) etc. Considérant, que depuis son arrivée au pouvoir, Patrice TALON ne fait que se servir de l’Etat pour régler ses problèmes personnels (SODECO, Port Sec d’ALLADA, Achat d’un domaine de l’Etat qui n’est pas à vendre, PVI etc.) Considérant que Patrice TALON lui-même a reconnu le 4 mars 2017 que le peuple a faim, n’a pas de travail et est dans la détresse. Considérant qu’à la tête de l’Assemblée Nationale se trouve maitre Adrien HOUNGBEDJI qui a déclaré que pour lui désormais, la politique c’est l’argent parce qu’il en a marre de faire l’opposition. Considérant que l’introduction d’un projet de révision de la Constitution à un moment où les masses ont faim, est une provocation inadmissible contre le peuple affamé ; Les participants à la Conférence publique initiée par la Convention Patriotique des Forces de Gauche tenue à Cotonou le 16 mars 2017,

1-Exigent d’Adrien HOUNGBEDJI et de son poulain Patrice TALON, le retrait immédiat et sans condition de ce texte liberticide de l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée Nationale.

2- S’engagent à mettre sur pied un vaste Front de Salut public et de sauvegarde de la patrie en danger ; 3- Demandent au peuple béninois de mettre sur pied et partout à l’intérieur et à l’extérieur du pays des comités de luttes en vue de remplir les conditions pour la réunion rapide des Etas Généraux en vue de la prise en charge du peuple béninois par lui-même. Cotonou, le 16 mars 2017 Les Participants

Sommaire

Accueil